Murmures en continu

pour retrouver, dans les archives, un murmure particulier ou plus ancien, utiliser le moteur de recherche ci-dessous :

Index des murmures

 









Murmure en détail

  • Défi PLMR
    Les 300.000 coups de rame de Nathalie Benoit (29e et 30e jour)
    16 juillet 2013 - 16:49
    Le Vision et le "Rhône" de VNF à couple (Photo J.-F. Macaigne)Le carré est rempli de fleurs. Des bouquets ronds, des fleurs coupées, des petits bouquets de fleurs des champs timides et discrets, des roses orphelines, des mini-gerbes. Toutes ces fleurs viennent des escales, des écluses, des pauses. J’ai l’impression de vivre chez une jeune mariée...
    Je suis en ce moment au-dessus des fleurs, sur la terrasse du bateau, la ville de Vienne (Isère) derrière moi, illuminée par les derniers rayons du soleil couchant. C’est magnifique. La cathédrale Saint-Maurice avance sa masse trapue, prête à communier avec le Rhône.

    C’est l’heure calme, la fin de journée où tout s’apaise. Pour un moment seulement. Ce soir, la ville vibrera au son de la guitare de George Benson. C’est en ce moment le festival de Jazz de Vienne. Nous n’avons pas vraiment le temps de visiter la ville, mais il faut dire que nous ne sommes pas là pour ça, pour se repaître de tout ce patrimoine, de tout ce monde de sensations nouvelles à chaque étape.
    Un vieux gentleman arabe est assis sur un banc face au bateau. Entre ses mains auxquelles il manque un doigt, il nourrit quelques pigeons. Il me sourit.
    « Je viens ici tous les soirs.
    - Tous les soirs ?
    - Tous les soirs. Ils aiment ça, et ils ronronnent comme des chats. »

    Le festin fini, il se lève et retourne chez lui, dans la vieille ville, très loin de George Benson.
    Depuis le pont du bateau, la ville a pris encore d’autres teintes roses et or. Il est temps d’aller dîner. Sans roucouler.

    Rien, avait écrit Louis XVI dans son journal au jour du 14 juillet. Pour Nathalie Benoit, c’est - presque - un jour comme les autres. Nous sommes repartis du petit ponton du club d’aviron où nous avions terminé le trajet d’hier, et nous passons sous le Nouveau Pont de Vienne, sur lequel passe le Tour de France et sa caravane. Nous nous croisons. Brève rencontre. Malgré toute attente, quelques personnes sur le pont, tout là-haut, encourage Nathalie et l’applaudissent à son passage. Il y a peu de monde pour suivre la championne olympique, ce matin. Tout juste quelques passionnés de l’exploit, venus en vélos.
    A l’écluse de Vaugris, le concert étonnant des bollards flottants qui descendent en grinçant le long des bajoyers imitent à la perfection le chant des baleines. Le temps de cette descente, on pourrait se croire dans le « Grand Bleu ».

    Nous entrons dans les vignobles de Côte-Rôtie. Pour les amateurs de Côtes-du-Rhône, c’est un nom mythique. Une cave entière ne pourrait pas contenir tous les noms des crus que nous avons croisés jusqu’ici. Ou alors une grande cave.

    le skiff sur le pont supérieur, à Vienne (Photo J.-F. Macaigne)Cet après-midi, Nathalie rame toute seule : il n’y a pas de nouvelle équipe de pompiers comme tous les jours, et il n’y en aura pas non plus demain matin. Pour nous, la procédure ne change pas. Nous nous amarrons au ponton d’attente plaisanciers de l’écluse, Nathalie grimpe à bord, nous montons le skiff, nos éclusons. À la sortie, nouvel amarrage au ponton d’attente où nous remettons le skiff à l’eau, Nathalie remonte, et nous repartons. Plus on répète, plus on va vite à la manœuvre.
    La manœuvre d’accostage à Andance, ce soir, a pris un peu plus de temps que d’habitude. Nous avons joué les équilibristes et les lanceurs de lasso pour être à la portée de l’escalier raide du quai. En haut nous attendait encore tout un groupe de passionnés. Nous ne pouvions pas les décevoir. Nathalie a grimpé, marche après marche, pour leur dire bonsoir. En échange, ils nous ont offert une amitié débordante. Et des fleurs.
     
    Jean-François Macaigne (POUR FLUVIAL)

    NOTE
    => Le défi PLMR de Nathalie Benoit - déjà 30 jours ! :
    Nathalie Benoit dans l'écluse de Coudray (Photo J.-F. Macaigne)
    => 
    1er et 2ème jour - Paris puis la Haute Seine
    => 
    3ème jour - Haute Seine
    =>
    4ème jour - de la Haute Seine au canal du Loing
    => 
    5ème jour - Canal du Loing
    =>
    6ème jour - Canal du Loing
    => 
    7ème jour - du canal du Loing au canal de Briare
    => 
    8ème et 9ème jour - Canal de Briare
    => 
    10ème jour - du canal de Briare au canal latéral à la Loire
    => 
    11ème jour - Canal latéral à la Loire
    => 
    12ème jour - Canal latéral à la Loire
    => 13ème jour - du canal latéral à la Loire à l'embranchement de Nevers
    => 
    14ème jour - Canal latéral à la Loire
    => 
    15ème et 16ème jour - Canal latéral à la Loire
    => 
    17ème jour - du canal latéral à la Loire au canal du Centre
    => 
    18ème jour - Canal du Centre
    => 
    19ème jour - Canal du Centre
    =>
    20ème jour - Canal du Centre
    =>
    21ème jour - Canal du Centre
    =>
    22ème jour - Canal du Centre
    =>
    23ème jour - du canal du Centre à la Saône
    =>
    24ème jour - Saône
    =>
    25ème jour - Saône
    =>
    26ème jour - Saône
    => 27ème jour - Saône
    => 28ème jour - Saône
    => 29ème et 30ème jour - Rhône

  • Voies d'eau : Rhône
    Bateau : AVIRON
    Devise : L'arbre vert
  • les derniers murmures Réagir à ce murmure
     
Nouvelle fiche complémentaire


LUXEMOTOR
Petite péniche aménagée
Le bateau est prêt à naviguer et à donner beaucoup de plaisir à ses nouveaux propriétaires.
130000 €
Tél : +32 495 57 93 24
www.classicboats.be
> en savoir +