Murmures en continu

pour retrouver, dans les archives, un murmure particulier ou plus ancien, utiliser le moteur de recherche ci-dessous :

Index des murmures

 









Murmure en détail

  • Défi PLMR
    Les 300.000 coups de rame de Nathalie Benoit (11e jour)
    26 juin 2013 - 08:36
    L'accueil à l'écluse de Belleville (Photo J.-F. Macaigne)L’accueil de Belleville-sur-Loire (Cher) à Nathalie Benoit est de ceux qui comptent dans un voyage aussi extraordinaire. Imaginez. Une compagnie d’archers salue l’athlète avec leurs arcs, une haie d’enfants qui l’attendent avec impatience, puis scandent « Allez Nathalie ! », une banderole déroulée composée de dizaines de dessins sur laquelle est inscrit « Courage Nathalie », un orgue de barbarie un peu plus loin… Il y a de quoi émouvoir.

    D’un seul coup, les enfants entonnent « Rame », d’Alain Souchon, dans une version très personnalisée totalement adaptée à l’arrivée de la demoiselle. « Rame, rame. Rameurs, ramez. On avance à rien dans c’canoë… » Nathalie entre lentement dans l’écluse, accompagnée par ses 2 pompiers chevaliers servants, et une pluie de pétales en papier l’entoure, tombée du haut du bajoyer. Elle ne sait plus quoi dire, soulève sa casquette, salue, sourit, bredouille… Nathalie est visiblement remuée par la réception. Nous aussi, du pont du Vision Le Boat. Maintenant, l’essentiel est visible pour les yeux. Le cœur, le sentiment qui se dégage de cet élan est tellement palpable qu’il nous relie tous, enfants, spectateurs, accompagnateurs, et Nathalie elle-même, dans la même communion autour de l’exploit. Décidément, les enfants savent y faire.

    J’ai demandé à notre championne ce à quoi elle pensait lorsqu’elle ramait. La réponse a été instantanée : « Après l’écluse de Belleville, je n’ai pas pu penser à autre chose qu’à « rame, rameur, ramez » des enfants pendant 2 h. » Je lui reposerai la question à un autre moment. Là, c’était trop frais, de toute évidence.

    La régularité du coup de rame de Nathalie (J.-F. Macaigne)Ce soir, Nathalie a atteint le petit port de Ménétréol-sous-Sancerre, où elle a retrouvé ses copines du Rallye des gazelles, Claudine Amar et Sophie Gastine. Surprise. Puis le skiff est reparti jusqu’au pont de St-Bouize, au bout d’une longue rangée de chênes, au beau milieu de nulle part. C’était le terme de la navigation du jour.

    La Confrérie de Sancerre adoube Nathalie Benoit (Photo J-F Macaigne)D’étranges personnages vêtus de costumes bleus moyenâgeux sont venus la kidnapper dans un minibus et l’emmener à Sancerre, tout là-haut sur son piton. À la Maison des Sancerre, la Confrérie de Sancerre - c’était eux - l’a fait prêter serment sur un verre du vin à la robe d’or et sur un morceau de crottin de Chavignol. Partager le meilleur. C’est ainsi que Nathalie Benoit est devenue ambassadrice de la Confrérie de Sancerre. Elle a aussi promis de revenir.

    Jean-François Macaigne (POUR FLUVIAL)

    NOTE => Le défi PLMR de Nathalie Benoit - déjà 11 jours ! :
    Nathalie Benoit dans l'écluse de Coudray (Photo J.-F. Macaigne)=> 1er et 2ème jour - Paris puis la Haute Seine
    => 3ème jour - Haute Seine
    => 4ème jour - de la Haute Seine au canal du Loing
    => 5ème jour - Canal du Loing
    => 6ème jour - Canal du Loing
    => 7ème jour - du canal du Loing au canal de Briare
    => 8ème et 9ème jour - Canal de Briare
    => 10ème jour - du canal de Briare au canal latéral à la Loire
    => 
    11ème jour - Canal latéral à la Loire


  • Voies d'eau : Canal latéral à la Loire
    Bateau : AVIRON
    Devise : L'arbre vert
  • les derniers murmures Réagir à ce murmure
     
Nouvelle fiche complémentaire


PENICHE D'HABITATION
NAVIGANTE

8 couchages
Aménagée sur 170 m²
Cuisine ouverte sur séjour et salon de 45 m²
350000 € à débattre
Tél : 06 07 26 83 44
> en savoir +