Murmures en continu


Recherche par mots-clés



Date de publication

Plus de critères



 









>

les derniers murmures

  • Enquête
    La Bretagne étudie la fréquentation de ses voies vertes et canaux
    01 août 2014 - 09:33
    La "Duchesse Anne" à Pontivy (Photo Bourcier)D'avril à novembre 2013, le Comité régional du tourisme (CRT) de Bretagne a enquêté sur la fréquentation et les retombées économiques des véloroutes, voies vertes et canaux de Bretagne et de Loire-Atlantique. L'enquête, qui a associé comptages et entretiens, a montré une satisfaction générale des usagers qui apprécient la qualité des itinéraires et de l'environnement mais souhaiteraient trouver davantage de services le long de la voie d'eau...

    L'étude a nécessité 48 compteurs automatiques, 15 000 comptages manuels et 2 800 enquêtes auto-administrées. Elle a permis d'établir que 64% des randonneurs sont des cyclistes dont 3/4 sont des excursionnistes locaux. La clientèle étrangère représente 24 % des usagers.

    Vélos et canoés en Bretagne (Photo Bourcier)Sur les canaux, la part des touristes étrangers atteint 30%. Les plaisanciers, dont 59% naviguent sur des bateaux de location, ont noté positivement l’accueil des éclusiers (9,5/10), les paysages et l’environnement (9/10) et la facilité de passage aux écluses (8,8/10). Comme les randonneurs, ils regrettent néanmoins le manque d'informations ou l'absence de services, loueurs de vélo, commerces et points de ravitaillement, d’eau et d'électricité

    L'étude a permis d'établir que les véloroutes et voies vertes génèrent annuellement 24,6 millions d’euros de retombées économiques directes (37,2 millions d’euros de retombées économiques globales), des retours rapides sur investissement assez importants pour provoquer un effet de levier pour les territoires traversés.

    "Neuf ans après l'établissement du schéma régional des véloroutes et voies vertes de Bretagne adopté en 2005, nous avons voulu faire le point sur les huit itinéraires créés, explique Catherine Girard, responsable du pôle chantiers régionaux au CRT. L'étude a montré que nous avons un effort à faire pour améliorer l'offre de services. Un travail va également être lancé sur les transports et l'intermodalité pour faciliter l'accès aux itinéraires en bus et en train".


    Guide Fluviacarte n°12 - Les voies navigables de BretagneNOTE => Cette étude a été réalisée en 2013 par Inddigo-Altermodal et Symetris et cofinancée par le Comité régional du tourisme de Bretagne et les cinq Conseils généraux concernés par ces itinéraires (Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique et Morbihan). Elle a également bénéficié d’un cofinancement européen dans le cadre du Fonds européen agricole pour le Développement rural.

    RAPPEL => La très récente (mai 2014) édition du guide Fluviacarte des voies navigables de la Bretagne est disponible sur notre site "Fluviacarte" et chez nos distributeurs.

    La "Duchesse Anne" à Pontivy (Photo Bourcier)D'avril à novembre 2013, le Comité régional du tourisme (CRT) de Bretagne a enquêté sur la fréquentation et les retombées économiques des véloroutes, voies vertes et canaux de Bretagne et de Loire-Atlantique. L'enquête, qui a associé comptages et entretiens, a montré une satisfaction générale des usagers qui apprécient la qualité des itinéraires et de l'environnement mais souhaiteraient trouver davantage de services le long de la voie d'eau...
    Suite de l'article
  • Actualités
    La Revue de Presse quotidienne de FLUVIAL
    31 juillet 2014 - 15:31
    L'œil d'HorusLes journaux, la radio, la télévision, s’intéressent de plus en plus au secteur fluvial, et pas seulement pour les faits divers. La Presse parle du « fluvial ». Elle en parle bien et le plus souvent en bien...
    Elle continuera sûrement à le faire durant le mois d'août, mais nous ne reprendrons cette revue de Presse que le 1er septembre, une semaine avant la rentrée du rendez-vous quotidien de notre "Blogging-Fluvial"...
    Bonnes vacances ! Mais voici le résultat de notre sélection des derniers jours de juillet 2014 : ...

    Aujourd'hui, jeudi 31 juillet 2014

    L'AVENIR => Ittre: le chaos mais aussi la solidarité (photos)
    (Les inondations accompagnées de boue qui ont touché le centre d’Ittre (Brabant wallon) mardi soir ont ravagé des dizaines d’habitations et de commerces et emporté selon une première estimation une trentaine de véhicules. Si de nombreux habitants sont sinistrés, on ne déplore en revanche aucune victime. Des photos impressionnantes et terribles...)


    BIEN PUBLIC =>Saint-Usage : des bateaux aux petits soins
    (Le chantier naval de Saint-Usage (Côte-d'Or), créé dans les années 70 à proximité du port de Saint-Jean-de-Losne, est une entreprise familiale bien connue des plaisanciers. "De mai à septembre, nous nous chargeons surtout de petites opérations de dépannage : la réparation d’une hélice endommagée, une retouche de peinture si deux bateaux ont eu un accrochage par exemple", explique David Blanquart, le gérant...
    )

    VOIX DU MIDI =>
    Le transfert d la péniche Le Tenace pourrait intervenir courant août
    (À Toulouse, le bateau-restaurant municipal La Daurade, coulé pour une raison encore indéterminée en décembre dernier, puis remis à flot en février, devrait quitter le port de La Daurade dans le courant du mois d’août. En attendant, les travaux préparatoires à son remorquage vers le port de Ramonville ont débuté ce mercredi 30 juillet...
    )

    LE RÉPUBLICAIN => Quai de Langon : la ville se jette à l'eau
    "Les travaux d'aménagement des quais vont commencer en septembre et les Voies Navigables de France (VNF) sont parties prenantes du projet» annonce Philippe Pagnol, le maire de Langon, lors d’une visite inattendue en province de Marc Papinutti, le directeur général de VNF. On pensait pourtant le dossier de l’aménagement des quais de Garonne définitivement enterré. Charles Vérité, l’ancien maire de Langon, avait en effet décrété son aménagement impossible. «Ce projet n’était pas impossible, il fallait juste prendre contact avec VNF et les financeurs dans de bonnes conditions» explique tout sourire le nouveau magistrat de la ville.

    L'INDÉPENDANT => Canal du Midi : 1.000 arbres plantésd'icimars 2015, mais encore 500 à abattre
    (Après un premier semestre 2014 marqué par la fronde des élus contre des campagnes d'abattages jugées excessives, les Voies navigables de France (VNF) lanceront, en octobre 2014, des chantiers éminemment plus populaires. Entre octobre 2014, avec la réalisation des fosses pour les nouveaux sujets, et mars 2015, où la plantation devrait être achevée, ce sont cette fois près d'un millier de plants qui vont être répartis sur dix sites, entre Aude et Hérault )


    mercredi 30 juillet 2014

    CENTRE-PRESSE => Elle découvre le port antique du Vieux Poitiers
    (Morgane Cayre, une jeune archéologue plongeuse deux-sévrienne a découvert l'an dernier, dans le Clain, les vestiges d'un port antique lié à la cité gallo-romaine du Vieux Poitiers. Des sondages sont actuellement menés sur place pour étudier ces vestiges datés du IIe siècle qui semblent confirmer le statut de cité fluviale de premier plan du Vieux Poitiers...)

    L'UNION L'ARDENNAIS => Le bateau restaurant Le Charlemagne est enfin arrivé (vidéo)
    (Vendredi dernier, le bateau restaurant de la communauté de communes Ardenne rive de Meuse a fait son entrée à Givet (Ardennes) par la route. Il était parti lundi matin de Royan (Charente-Maritime) où il a été construit. Il va passer plusieurs semaines au port de Givet pour terminer son équipement et passer contrôles et homologations (vidéo d'1 min)...)


    MIDI-LIBRE =>
    Fabien veille sur la plus haute écluse de Béziers
    (À 27 ans, ce jeune éclusier est responsable de l'écluse de l'Orb à Béziers, sur le Canal du Midi. Rencontre. Fabien Lanet, "look du DJ branché", a pour table de mixage le poste de pilotage de l'écluse de l'Orb, à Béziers : une quinzaine de commandes qui contrôlent l'ouverture des vannes, des portes et de la signalisation de cet ouvrage du canal du Midi. Fabien est un habitué du canal puisque son père était éclusier avant lui...
    )

    mardi 29 juillet 2014

    SUD-OUEST => La Garonne au centre de toutes les attentions
    (Marc Papinutti, directeur général de Voies navigables de France, s'est rendu récemment en Sud-Gironde. Après l'inauguration de la nouvelle agence de la subdivision régionale à Cadillac, il s'est rendu au port de Castets-en-Dorthe où l'attendait notamment le président de l'association des Pêcheurs aux engins et aux filets. Il a ensuite rejoint la sous-préfecture pour parler développement et problèmes d'entretien des berges et des digues...)


    LE BIEN PUBLIC
    =>
    Les cambrioleurs du Canal de Bourgogne
    (Dans la nuit de jeudi à vendredi, des vols ont eu lieu dans des maisons éclusières des écluses 68 et 72, à Thorey-en-Plaine et Aiserey (Côte-d'or), le long du canal de Bourgogne. Six scooters, deux téléphones portables et un micro-ondes ont disparu. La brigade de gendarmerie de Genlis est en charge de l’enquête...
    )

    INFO-NORMANDIE =>
    Un batelier signalé disparu est retrouvé mort dans la Seine, à Saint-Aubin-lès-Elbeuf
    (Le corps sans vie d'un batelier a été repêché dimanche dans la Seine à Saint-Aubin-lès-Elbeuf. Le quinquagénaire, domicilié à Sotteville-lès-Rouen, avait été signalé disparu depuis la veille, alors qu'il devait entreprendre des travaux d'entretien sur son bateau "Atlantis". La thèse de la mort accidentelle, par noyade, serait privilégiée...)

    lundi 28 juillet 2014

    LE RÉPUBLICAIN LORRAIN =>
    Plan Incliné de Saint-Louis Arzviller : le public accueilli dès le 1er août
    L’ascenseur à bateaux du plan incliné reste inexploitable jusqu’à la fin de l’année après l’incident survenu le 10 juillet mais six salariés de l’Association touristique reprendront du service le 1er août pour accueillir le public sur le site. Cette reprise d’activité est possible grâce à l'indemnisation de l'association par Voies Navigables de France à hauteur de 200.000 euros, pour combler les pertes d’exploitation de l’année 2013...


    L'USINE NOUVELLE =>
    3,5 millions d'euros d'investis dans les infrastructures du port fluvial de Givet
    Sur le port de Givet (Ardennes), en passe de devenir une base arrière pour les grands ports de la mer du Nord, la société Eau et Force, qui en est propriétaire, a investi dans un nouveau bâtiment, une plateforme de stockage et l’aménagement d’un quai...


    LE PARISIEN => Les habitants consultés sur le port de Bonneuil
    La mairie de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) vient de publier sur son site Internet un questionnaire destiné aux habitants sur les éventuelles nuisances du port autonome de Bonneuil. Ce questionnaire intervient quelques semaines après l'annulation de l'arrêté d'exploitation d'une usine de bitume sur le port, à la suite des recours déposés par des riverains saint-mauriens et l'ancienne municipalité...



    => Vous pouvez aussi, maintenant, retrouver tous les historiques des "Revues de Presse" de Fluvial :

    - Historique des "
    Revues de Presse " de juin 2014

    - Historique des "Revues de Presse " de mai 2014
    - Historique des "
    Revues de Presse " d'avril 2014
    - Historique des "
    Revues de Presse " de mars 2014

    - Historique des "
    Revues de Presse " de février 2014
    - Historique des "Revues de Presse " de janvier 2014
    - Historique des "Revues de Presse " de décembre 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse " de novembre 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse " d'octobre 2013

    - Historique des "
    Revues de Presse " de septembre 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse " de juillet 2013
    - Historique des "Revues de Presse" de juin 2013 
    - Historique des "
    Revues de Presse" de mai 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse" d'avril 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse" de mars 2013

    - Historique des "
    Revues de Presse" de février 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse" de janvier 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse" de décembre 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de novembre 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" d'octobre 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de septembre 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de juillet 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de juin 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de mai 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" d'avril 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de mars 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de février 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de janvier 2012
    - Historique des
    "Revues de Presse" de décembre 2011
    - Historique des
    "Revues de Presse" de novembre 2011
    - Historique des "
    Revues de Presse" d'octobre 2011
    - Historique des "
    Revues de Presse" de septembre 2011
    - Historique des "
    Revues de Presse" de juillet 2011
    - Historique des
    "Revues de Presse" de juin 2011
    - Historique des
    "Revues de Presse" de mai 2011
    - Historique des
    "Revues de Presse" d'avril 2011
    L'œil d'HorusLes journaux, la radio, la télévision, s’intéressent de plus en plus au secteur fluvial, et pas seulement pour les faits divers. La Presse parle du « fluvial ». Elle en parle bien et le plus souvent en bien...
    Elle continuera sûrement à le faire durant le mois d'août, mais nous ne reprendrons cette revue de Presse que le 1er septembre, une semaine avant la rentrée du rendez-vous quotidien de notre "Blogging-Fluvial"...
    Bonnes vacances ! Mais voici le résultat de notre sélection des derniers jours de juillet 2014 : ...
    Suite de l'article
  • Navigation douce
    Marins d'eau douce électriques au bassin de la Villette
    31 juillet 2014 - 07:57
    Un Scoop à la Bastille (Photo "Marin d'eau douce")"À Paris, il y a des canaux, mais rien pour naviguer dessus à un prix raisonnable". C'est sur ce constat qu'Olivier Doin et Nicolas Couderc ont eu l'idée de louer des bateaux électriques sur le bassin de la Villette. Leur société, "Marin d'eau douce", créée en mai, fait déjà des heureux chez les capitaines en herbe et les amoureux de pique-niques sur l'eau.

    Avant "Marin d'eau douce", Nicolas Couderc était conseiller en finances et Olivier Doin, restaurateur. Les deux amis partagent une passion pour "tout ce qui flotte", un même goût d'entreprendre et le regret de ne pouvoir profiter davantage des canaux à Paris. Leur objectif : Proposer quelque chose de pas trop cher, accessible à tous et pas élitiste.

    Depuis début mai, "Marin d'eau douce" propose quinze bateaux électriques en location sur le bassin de la Villette. Longs de 4, 5 ou 6 m, ils sont adaptés pour 5 à 11 personnes et peuvent être loués à l'heure ou à la journée. "Vous arrivez en métro et en dix minutes, vous êtes sur l'eau, capitaine de votre propre bateau, pour une ballade entre amis ou en famille". Baptisés "Mille sabords", "Zouave" ou "Moule à gaufre", les jurons favoris du capitaine Haddock, les bateaux sont silencieux et faciles à manœuvrer. "Nous conseillons le canal de l'Ourcq sur lequel on peut parcourir une vingtaine de kilomètres. Le canal Saint-Martin et ses écluses sont réservés à des capitaines un peu plus aguerris".

    En quelques semaines, "Marin d'eau douce" s'est déjà constitué une clientèle de fidèles et développe sa clientèle étrangère. Forts de "99% de sourires au retour à la base", les deux amis regardent vers d'autres villes qui pourraient être intéressées par la formule et envisagent d'ouvrir une seconde base sur le canal de l'Ourcq, pour un aller en bateau et un retour en vélo. "Pirates d'eau douce" ou "ectoplasmes à roulettes", ces marins d'eau douce n'ont pas fini de faire parler d'eux. Tonnerre de Brest !

    CONTACT => Marin d'eau douce - 37 quai de la Seine, Paris 19e, (M° Riquet ou Stalingrad)
    Tél.: 06 52 05 13 27 - Site Internet :
    http://www.marindeaudouce.fr/

    Un Scoop à la Bastille (Photo "Marin d'eau douce")"À Paris, il y a des canaux, mais rien pour naviguer dessus à un prix raisonnable". C'est sur ce constat qu'Olivier Doin et Nicolas Couderc ont eu l'idée de louer des bateaux électriques sur le bassin de la Villette. Leur société, "Marin d'eau douce", créée en mai, fait déjà des heureux chez les capitaines en herbe et les amoureux de pique-niques sur l'eau.
    Suite de l'article
  • Association Oltis
    Un nau pourrait rejoindre la miolle "Acanthe" sur le Lot
    30 juillet 2014 - 09:28
    "Acanthe",la miolle de l'association Oltis (Photo J-M Reilhé)En été 2013, des amoureux de la rivière Lot, rassemblés dans l'association Oltis (du nom latin du Lot), avaient mis à l'eau "L'Acanthe", une "miolle" de 12 m. Un an après, l'équipage continue à découvrir les secrets de la navigation à la voile carrée sur une rivière sinueuse et projette la construction d'un "nau", autre bateau traditionnel en bois du haut Lot. 

    "Depuis que le Lot a été rouvert à la navigation (en 1990), on y voit des tas de beaux bateaux blancs mais on avait aussi envie d'y voir des bateaux de bois, comme ceux qui transportaient le vin et le charbon jusqu'aux années 50". Autour de Jean-Marc Reilhé, numismate, artiste, bricoleur touche-à-tout et ancien de l'Ecole navale de manœuvriers, l'équipe rassemblée dans Oltis a construit "L'Acanthe" en un peu plus d'un an. "Depuis, on navigue, pour s'aguerrir à tous les postes de manœuvre. Les bateaux traditionnels du Lot sont bien connus, même si l'iconographie n'est pas très abondante, mais les finesses de leur pilotage étaient inconnues. Chacune de nos sorties fait l'objet d'un compte-rendu".

    l'"Acanthe", sous voile (Photo J-M Reilhé)Hébergée à la base nautique de Caix, à Luzech, "L'Acanthe" emmène parfois des groupes en croisière. Moment de gloire, le bateau a été filmé sous le pont Valentré à Cahors pour l'émission de France 2 "Le monument préféré des Français". Pour Oltis et Jean-Marc Reilhé, l'enjeu est maintenant de développer une flotte de bateaux traditionnels du bassin garonnais "un peu comme ce qui a été fait sur la Loire". Le prochain bateau pourrait être un "nau", une de ces grandes barques qui naviguaient sur la partie haute du Lot. La construction pourrait commencer dès 2015 si les financeurs sollicités veulent bien suivre...

    "Acanthe",la miolle de l'association Oltis (Photo J-M Reilhé)En été 2013, des amoureux de la rivière Lot, rassemblés dans l'association Oltis (du nom latin du Lot), avaient mis à l'eau "L'Acanthe", une "miolle" de 12 m. Un an après, l'équipage continue à découvrir les secrets de la navigation à la voile carrée sur une rivière sinueuse et projette la construction d'un "nau", autre bateau traditionnel en bois du haut Lot. 
    Suite de l'article
  • Canal de Garonne
    Le projet du centre technique fluvial est enfin lancé à Castelsarrasin
    29 juillet 2014 - 09:10
    Port de Castelsarrasin (Photo : ville de Castelsarrasin)L'activité fluviale est plutôt fournie cet été à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne)! La ville, sur le canal latéral à la Garonne, vient en effet de décrocher la concession de son port (qui ne sera effective qu'à partir du 1er septembre), devant Veolia qui briguait la place. Le marché de maîtrise d'œuvre pour la création d'un centre technique fluvial a été lancé au printemps et le réaménagement du port est prévu. Avec en ligne de mire l'espoir qu'un loueur de bateaux de plaisance s'installe l'an prochain à Castelsarrasin... 

    En projet depuis 2010, retoqué en 2012, programmé puis retardé en 2013, le centre technique fluvial est désormais sur ses rails avec un marché de maîtrise d'œuvre lancé ce printemps. Situé à proximité immédiate du port Jacques-Yves Cousteau, le centre s'étendra sur une surface de 22.000 m2 sur la friche industrielle de Rio Tinto ex-Péchiney et sur des terrains municipaux. Il comprendra une zone de manutention avec rampe de mise à l'eau, une zone d'hivernage à sec pour une centaine de bateaux et une zone de réparation où pourront travailler les plaisanciers et un professionnel dont le choix fera l'objet d’une procédure d’appel à projet. Le coût du projet est estimé à 1,78 millions d'euros qui seront financés à 75% par des subventions.

    Port de plaisance de Castelsarrasin (Photo : ville de Castelsarrasin)Côté port, où le linéaire concédé est agrandi de 200 m, le cahier des charges finalisé avec Voies navigables de France prévoit également de gros travaux : réhabilitation des berges, mise en place de bornes eau/électricité et nouveau plan d'amarrage qui fait passer la capacité de 45 à 65 places. Une station de dépotage et une station d'avitaillement seront également créées dans le cadre du centre technique fluvial.

    Pour la ville, qui souhaite se positionner davantage sur le terrain du fluvial, l'enjeu est évidemment important en termes touristiques et économiques. D'autant que le centre technique fluvial et le réaménagement du port pourraient peser lourd dans le choix final du loueur le Boat qui cherche à créer l'an prochain une nouvelle base sur le canal.
    Port de Castelsarrasin (Photo : ville de Castelsarrasin)L'activité fluviale est plutôt fournie cet été à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne)! La ville, sur le canal latéral à la Garonne, vient en effet de décrocher la concession de son port (qui ne sera effective qu'à partir du 1er septembre), devant Veolia qui briguait la place. Le marché de maîtrise d'œuvre pour la création d'un centre technique fluvial a été lancé au printemps et le réaménagement du port est prévu. Avec en ligne de mire l'espoir qu'un loueur de bateaux de plaisance s'installe l'an prochain à Castelsarrasin... 
    Suite de l'article
  • Tarifs, promotions et comparaisons...
    Location d'un bateau fluvial : Comparez les prix, profitez des remises...
    28 juillet 2014 - 12:00
    Apprentissage de la conduite (Photo JPL)Bien sûr il aurait mieux valu vous y prendre à l’avance et réserver suffisamment tôt pour avoir du choix et bénéficier de réductions attractives. Mais, même au tout dernier moment, il y aura encore de belles opportunités à saisir. Et,  à condition de ne pas être trop exigeant sur un modèle de bateau, une région ou une période, vous pourrez profiter de désistements et de reports de dernière minute.
    => 1 Voilà pourquoi nous avons fait évoluer l’outil d’aide à la décision du site Internet de FLUVIAL (http://www.fluvialnet.com/location-bateaux) . Il vous permet aujourd'hui de comparer, région par région, tous les bateaux à louer, leurs équipements et leurs prix !
    => 2 Et puis, du mois d'avril au mois d'octobre, nous maintenons ce "Murmure" ouvert pour y inscrire les ventes-flash, les remises et les promotions de dernière minute des compagnies de location...

    Promotions en cours => ...


    ANJOU-NAVIGATION => 20% de remise en août sur les séjours d'une semaine ou plus, et 15% sur les mini-séjours.


    AQUA-FLUVIAL => Fidélité, longs séjours, famille avec enfants et location de plusieurs bateaux : jusqu'à 15% de remise.

    AQUITAINE NAVIGATION => 20% de remise en août sur les séjours d'une semaine ou plus, et 15% sur les mini-séjours, au départ de Buzet.


    ARDENNES-NAUTISME => Pas (pas encore ?) de promotions en cours...


    AROLLES-MARINE => Des tarifs "groupe", "famille", "couple", ou longs séjours. Et moins 20%, à J-30, pour une semaine de location.


    BABOU -MARINE => -20%, en juillet et en août, pour la location d'un Riviera 1120.

    BATEAU-SUR-L'EAU => Longs séjours et fidélité récompensés. 15% de remise pour une deuxième semaine de location. Et - c'est à noter - 8% de remise sur présentation de la carte "Cashback Lyoness". Cette carte est offerte sur simple demande auprès du patron de "Bateau-sur-l'eau", Alain Bossard.




    BRETAGNE-FLUVIALE => Promotions actuelles : 15% à 20% de réduction en août pour des croisières sur l'Erdre au départ de Sucé sur Erdre. En cours également, quelques promotions exceptionnelles de dernière minute.

    CAMINAV => Des remises cumulables jusqu'à 20%.


    CANAL-ÉVASION => Des remises cumulables jusqu'à 20%. Et même 25% de remise, cet été, pour la location d'un Tarpon 42C...


    CHAMPS-MARINE => Le seul loueur en Île de France et l'un des moins chers de France. 10% de réduction pour la réservation de deux bateaux  ou pour deux semaines de location.



    CHARMES-NAUTIQUES => 20% de remise tout l'été pour une semaine de location sur le CRUISER, l'AURORE 33, l'ORION et l’EAGLE. Et jusqu'à 30% de remise pour deux semaines de location


    CRIS'BOAT => Pas (pas encore ?) de promotions en cours...

    DOUBS-PLAISANCE => Pas (pas encore ?) de promotions en cours...




    ÉMERAUDE-NAVIGATION => 10% de remise sur toutes les croisières jusqu'à fin août.


    FRANCHE-COMTÉ-NAUTIC => Pas (pas encore ?) de promotions en cours...

    LES CANALOUS =>  20% à 30% de remise ("promo last-minute") sur quelques locations en août.



    FRANCE-FLUVIALE => Pas de promotions annoncées pour le moment, mais il y avait 30% de remise en juillet pour des réservations d'une semaine au minimum...

    INTERCROISIÈRES => 20% de remise pour des locations d'une semaine cet été (juillet et août), 15% de remise pour des courts séjours en juillet et en août.


    KUHNLE-TOURS => 10 à 20% de remise sur quelques réservations de dernière minute depuis les bases de Niderviller, Sierck ou Pontailler. Même chose en Allemagne ou en Pologne.


    LE-BOAT => Dernière minute !... Jusqu'à 50% de remise en août et en septembre pour un grand nombre de destinations. Et le carburant gratuit - jusqu'à 500€ - pour tous les "Vision"...



    LOCABOAT => De 25 à 45% de remise sur un grand nombre de bateaux et de destinations jusqu'à fin août




    LOT-NAVIGATION => 15% de remise "dernière minute" jusqu'à J-30, et des offres permanentes pour des groupes, des familles, des enfants, des seniors, et un certain nombre de périodes (-10% en août et en octobre).


    MAINE-ANJOU-RIVIÈRES => 10% de remise pour les grandes occasions (voyage de noces...) et pour les capitaines seniors de plus de 60 ans...
    .



    MINERVOIS-CRUISERS => 10% de remise en juillet et en août. Et, pour des propositions de dernière minute  il faudra contacter ce loueur anglais de beaux "narrowboats"

    NAVICANAL => Des remises "dernière minute" de 20 à 40% pour les premières semaines d'août (!)

    NAVIG-FRANCE => C'est affiché sur le site : jusqu'à 30% de remise pour un certain nombre de locations cet été, mais mieux vaut vérifier les disponibilités avec le nouveau moteur de recherche... 

    NICOLS =>  Des promos de 20% en août pour des séjours d'une semaine.


    http://www.house-boat.net/fr/tarifs.aspxPAVILLON-SAÔNE => Jusqu'à 20% de remise en réservant au plus tôt (early-booking). Mais, en dernière minute, ce sera évidemment à négocier...


    SAÔNE-BATEAUX => Des offres promotionnelles jusqu'à 30% de remise pour quelques bateaux, juillet et août.



    SAÔNE-PLAISANCE => 35 à 50% de remise sur quelques bateaux au mois d'août, pour des allers-simples (sans retour à la base de départ).





    SNAILY => Offre de dernière minute : 30% de remise du 2 au 9 août, 20% de remise du 9 au 16 août...



    TOURISME FLUVIAL DU CENTRE => Pas (pas encore ?) de promotions en cours...



    EN CONCLUSION => On compte une quarantaine de compagnies et pas moins de 110 bases de location en France - des milliers de kilomètres de voies navigables, près de 2.000 bateaux à louer et 170 modèles différents ! Alors, n’hésitez pas à utiliser les outils du site Internet de FLUVIAL. Ils sont gratuits et, vous le verrez, ils peuvent vous faire gagner beaucoup de temps et pas mal d’argent.
    =>
     Outil d'aide à la décision pour la location d'un bateau fluvial sans-permis - pour comparer, région par région, tous les bateaux à louer, leurs équipements et leurs prix...
    =>
     www.fluviacarte.com/fr/fluviacap Outil de calcul d'itinéraires fluviaux - Fluviacap, "Fluppy" de son petit nom, est une sorte de Mappy-fluvial qui vous permettra de préparer votre croisière et d'évaluer les distances et la durée du parcours (les trajets les plus courts ou les plus rapides ou avec le moins d'écluses...
    =>
     Index des croisières publiées dans FLUVIAL - Il est fort probable que la croisière que vous vous apprêtez à faire a déjà fait l'objet d'un article dans FLUVIAL. Vous le retrouverez facilement avec l'outil de recherche du magazine parmi les 6.000 articles de 30 ans d'archives...
    => 
    Index des carto-guides de navigation fluviale - Les "Fluviacarte" éditées par FLUVIAL couvrent la quasi totalité des voies navigables de France et de Wallonie
    => 
    Ultimes conseils - Quel bateau louer sans permis ? Où ? Quand ? À quel prix ? Et comment préparer sa croisière...

    Enfin, n'hésitez pas à nous faire partager vos expériences, heureuses ou malheureuses, elles nous aideront à compléter nos informations et nos appréciations.

    Apprentissage de la conduite (Photo JPL)Bien sûr il aurait mieux valu vous y prendre à l’avance et réserver suffisamment tôt pour avoir du choix et bénéficier de réductions attractives. Mais, même au tout dernier moment, il y aura encore de belles opportunités à saisir. Et,  à condition de ne pas être trop exigeant sur un modèle de bateau, une région ou une période, vous pourrez profiter de désistements et de reports de dernière minute.
    => 1 Voilà pourquoi nous avons fait évoluer l’outil d’aide à la décision du site Internet de FLUVIAL (http://www.fluvialnet.com/location-bateaux) . Il vous permet aujourd'hui de comparer, région par région, tous les bateaux à louer, leurs équipements et leurs prix !
    => 2 Et puis, du mois d'avril au mois d'octobre, nous maintenons ce "Murmure" ouvert pour y inscrire les ventes-flash, les remises et les promotions de dernière minute des compagnies de location...

    Promotions en cours => ...
    Suite de l'article
  • Beaufortain
    Le canal de Belfort n'est plus ouvert que deux jours par an !
    28 juillet 2014 - 08:03
    Un batardeau pour fermer le canal de Belfort (Photo VNF)L’embranchement de Belfort a été...débranché ! La jonction entre le canal du Rhône au Rhin et le petit canal de Montbéliard à la Haute Saône, également connu sous le nom de canal de Belfort ou de canal de la Haute Saône, est fermée depuis octobre 2013. Le batardeau, posé afin de maîtriser des fuites dans les digues, ne sera ôté que deux fois par an, en avril et en septembre, pour laisser sortir et entrer les bateaux des ports de Botans et Trévenans (Territoire de Belfort).

    Depuis sa construction, décidée pour contourner l'Alsace et la partie de la Lorraine perdues en 1870, l'embranchement de Belfort fuit à gros bouillons. Défaut de construction... Jusqu'en 2013, ces fuites étaient compensées par une suralimentation du canal. Une solution qui induit une grosse consommation d'eau et que Voies navigables de France (VNF) estime "peu compatible avec ses engagements environnementaux".

    Port de Trévenans sur le canal de Belfort (Photo VNF)Au printemps 2013, VNF a donc changé de stratégie et lancé deux campagnes d'essais pour définir le niveau d'eau optimum permettant de laisser émergées des fuites surtout situées en sommet de digue. Un batardeau a été posé pour maintenir ce niveau, coupant la jonction avec le canal du Rhône au Rhin. Il est néanmoins toujours possible de naviguer toute l'année sur le canal de Montbéliard à Botans en demandant l'ouverture des écluses la veille avant 15 heures. Mais quitter le canal ou y entrer n'est plus possible que deux jours par an, lorsque le batardeau est ôté par une grue, en avril et en septembre, pour desservir les ports de Botans et Trévenans. ...Et ça, c'est assez "peu compatible" avec la survie de ces deux petits ports et du chantier naval de Trévenans !


    L'ancre du PKouchnok a été déposée au bout du petit port de Trévenans, puis de l'autre côté de l'autoroute, à l'entrée du chantier naval "Duris-Trévenans".

    Un batardeau pour fermer le canal de Belfort (Photo VNF)L’embranchement de Belfort a été...débranché ! La jonction entre le canal du Rhône au Rhin et le petit canal de Montbéliard à la Haute Saône, également connu sous le nom de canal de Belfort ou de canal de la Haute Saône, est fermée depuis octobre 2013. Le batardeau, posé afin de maîtriser des fuites dans les digues, ne sera ôté que deux fois par an, en avril et en septembre, pour laisser sortir et entrer les bateaux des ports de Botans et Trévenans (Territoire de Belfort)
    Suite de l'article
  • Béthunois
    Sur le canal de Beuvry, le pont-levis Capelle reprend du service
    24 juillet 2014 - 08:35
    Inauguration du pont-levis Capelle restauré (Photo J-P Delomel)Sur le petit canal de Beuvry (*), près de Béthune, le pont-levis Capelle, un ouvrage des années 30, vient enfin d'être restauré. Sa remise en fonctionnement permet à la commune de Beuvry et à l'Association des riverains et plaisanciers du canal de Beuvry (ARPCB) d'envisager l'extension de la halte-nautique et, à plus long terme, la restauration du deuxième pont-levis, le pont Dominique.

    La nouvelle halte de Beuvry (Photo J-P Delomel)Également connu sous le nom de canal des Mines, le canal de Beuvry joignait une ligne de chemin de fer au canal de l'Aire à la Bassée. Abandonné en 1948, il a été redécouvert dans les années 80 par quelques plaisanciers dont Jean-Pierre Delomel, fondateur et président de l'ARPCB : "J'ai nettoyé le chemin du halage puis remaçonné les 45 m de berges devant ma maison. Peu à peu, les riverains et des plaisanciers ont fait de même. Aujourd'hui, les 350 m navigables sont entretenus". Voies navigables de France a aménagé dans la foulée 40 m de quais où 65 à 85 bateaux de passage s'ajoutent chaque année à la quarantaine de bateaux permanents.

    La récente restauration du pont-levis Capelle ouvre à la navigation 700 m supplémentaires qui pourront être mis à profit pour un agrandissement de la halte. Les travaux, d'un coût de 390.000 euros, ont été financés par la Commune avec l'aide de la Communauté d'agglomération Artois Comm. et de la Région Nord - Pas-de-Calais. L'ouvrage a été inauguré le 5 juillet dernier, dans le cadre des 17è Fêtes de la Lys et du canal de l'Aire à la Bassée qui se sont déroulées, à l'initiative de l'association Lys sans frontières, dans huit communes riveraines les 5 et 6 juillet derniers.


    (*) L'ancre du PKouchnok a été déposée à l'entrée du pont-levis Capelle, avant la refection de l'ouvrage
    Inauguration du pont-levis Capelle restauré (Photo J-P Delomel)Sur le petit canal de Beuvry (*), près de Béthune, le pont-levis Capelle, un ouvrage des années 30, vient enfin d'être restauré. Sa remise en fonctionnement permet à la commune de Beuvry et à l'Association des riverains et plaisanciers du canal de Beuvry (ARPCB) d'envisager l'extension de la halte-nautique et, à plus long terme, la restauration du deuxième pont-levis, le pont Dominique.
    Suite de l'article
  • PÉNICHE-LIBRAIRIE
    Une librairie sur le canal de l'Ourcq, à Paris
    23 juillet 2014 - 08:50
    La Péniche-Librairie "L'eau et les rêves" (Photo J.Rosa)Judith Rosa vient du monde de l'édition, Didier Delamare est marin. Tous deux ont ouvert en avril "L'eau et les rêves", une librairie consacrée aux voyages, à l'eau et à la navigation, sur un bateau amarré quai de l'Oise, au bord du canal de l'Ourcq, à Paris.

    Judith Rosa, traductrice et responsable de suivi éditorial en Italie et en France, et Didier Delamare, capitaine de la marine marchande, ont acheté leur bateau en 2009. Désireux de continuer ensemble leurs aventures littéraires et maritimes, ils ont craqué pour "Erik", un Freycinet des années 50, aménagé en librairie universitaire sur la Seine à Melun (Seine-et-Marne). Ils le renomment "L'eau et les rêves", titre d'un essai de Gaston Bachelard, et le ramènent quai de l'Oise, à Paris. Les travaux une fois réalisés, le couple connaît une telle série de déboires administratifs que Le Parisien leur consacre un article fin 2013...

    Les rayonnages de la Péniche-Librairie (Photo J.Rosa)Depuis mai, tout cela n'est plus qu'un mauvais souvenir et la librairie a déjà ses inconditionnels. Voyageurs en salon ou au long cours, marins du grand large ou d'eau douce y trouvent récits de voyages, livres d'Histoire, beaux-livres, ouvrages de navigation et bien sûr les Fluviacartes. Mais également un coin Jeunesse et des ouvrages, romans, polars et essais ayant, de près et parfois de loin, un lien avec l'eau, la mer et les fleuves.

    Le 19 juillet, bateau et librairie quitteront Paris pour quelques nouveaux travaux. "L'eau et les rêves" reviendra début septembre au bord du canal de l'Ourcq, avec de nouveaux ouvrages à découvrir mais aussi un programme d'expositions, de lectures et d'animations pour les plus jeunes.

    CONTACT => Péniche-librairie "L'eau et les rêves" - Face au 3 quai de l'Oise, 75019 Paris (M° Crimée)
    - Tél.: 01 42 05 99 70 - Ouvert l'après-midi de 14 heures à 19 heures sauf le lundi
    Site :
    http://www.penichelibrairie.com/

    La Péniche-Librairie "L'eau et les rêves" (Photo J.Rosa)Judith Rosa vient du monde de l'édition, Didier Delamare est marin. Tous deux ont ouvert en avril "L'eau et les rêves", une librairie consacrée aux voyages, à l'eau et à la navigation, sur un bateau amarré quai de l'Oise, au bord du canal de l'Ourcq, à Paris.
    Suite de l'article
  • Grands projets
    Le canal Seine-Nord-Europe reconfiguré, mais pas défiguré
    22 juillet 2014 - 18:44
    PK30-canal du Nord - Tunnel de Ruyaulcourt (Photo PJL)Le 16 juillet dernier, à Amiens, Jean-François Cordet - préfet de la région Picardie et coordonnateur du projet de canal Seine-Nord-Europe (SNE) - a présenté les nouvelles propositions de tracé étudiées par Voies navigables de France (VNF) dans le but de diminuer fortement le coût du projet. Ces nouveaux tracés utilisent l'emprise du canal du Nord sur environ 8 kilomètres entre Allaines (Somme) et Havrincourt (Pas-de-Calais).

    Ainsi donc, Rémi Pauvros ne s'était pas trompé. Le député du Nord - auquel le gouvernement avait confié une mission de reconfiguration du projet de canal SNE pour en diminuer le coût - estimait qu'on pouvait faire de sérieuses économies en rejoignant le canal du Nord à la sortie du tunnel de Ruyaulcourt puis en empruntant le bief de partage, sans rien changer pour autant au gabarit Vb initialement prévu (4.400 tonnes et 185m x 11,5m).

    L'abaissement des niveaux de 15 à 20 m, par rapport au premier projet déclaré d’utilité publique, permettrait en effet de supprimer une écluse à Havrincourt et de réduire la hauteur de chute d’une écluse à Moislains (Somme). Côté tracés, les projets proposés utilisent l'emprise du canal du Nord sur une longueur de 8 km. Si cette solution est retenue, on peut craindre que les travaux d'élargissement n'arrêtent la navigation sur le canal du Nord pendant un bon moment. Cela contraindra  les bateaux à emprunter le canal de Saint-Quentin dont le gabarit Freycinet ne permet ni la navigation en convoi (habituelle sur le canal du Nord), ni la circulation des bateaux de commerce au gabarit "Nord" (91m x 5,70m).

    Cette question n'est qu'un des très nombreux sujets qui ont été discutés avec les élus et les acteurs locaux lors de la phase de concertation qui s'achève. L'avant-projet sommaire présenté à Amiens, complété par les résultats de la concertation, sera envoyé en novembre 2014 au secrétaire d’Etat chargé des transports, pour approbation. Le projet reconfiguré devra ensuite être finalisé en vue de la remise du dossier de financement européen en février 2015 (pour des subventions pouvant aller jusqu’à 40% du montant des travaux). L’enquête publique modificative est, elle, prévue à l’été 2015. Quant à Rémi Pauvros, il se dit de plus en plus confiant dans une ouverture du canal SNE en 2022. Mais, prudent, il précise : "j'ai dit "confiant", je n'ai pas dit "très confiant" (*)...

    (*) NOTE => Précision recueillie par Pierre-Laurent Flamen, in "La Voix du Nord" du 22/07/2014.

    PK30-canal du Nord - Tunnel de Ruyaulcourt (Photo PJL)Le 16 juillet dernier, à Amiens, Jean-François Cordet - préfet de la région Picardie et coordonnateur du projet de canal Seine-Nord-Europe (SNE) - a présenté les nouvelles propositions de tracé étudiées par Voies navigables de France (VNF) dans le but de diminuer fortement le coût du projet. Ces nouveaux tracés utilisent l'emprise du canal du Nord sur environ 8 kilomètres entre Allaines (Somme) et Havrincourt (Pas-de-Calais).
    Suite de l'article
  • Scoumoune !
    L'ascenseur à bateaux d'Arzviller à nouveau fermé pour plusieurs mois
    21 juillet 2014 - 12:41
    Le Plan-incliné d'Arzviller (Photo VNF)Rouvert avec soulagement le 2 mai dernier après dix mois d'inactivité forcée, le plan incliné de Saint-Louis-Arzviller (Moselle) est à nouveau fermé depuis le jeudi 10 juillet et au moins jusqu'à la fin de l'année, selon Voies navigables de France (VNF). Ce nouvel incident, qui met prématurément fin à la saison touristique 2014 en interrompant la navigation sur le canal de la Marne au Rhin, est une catastrophe pour les acteurs du tourisme local et l'économie de la région, mais aussi pour le transport de fret et pour les plaisanciers.

    C'est cette fois un incident mécanique sur le chariot-bac qui rendrait le plan incliné indisponible. D'après VNF, ce nouvel incident serait sans relation avec l'accident du 4 juillet 2013. Mais il faudra attendre début septembre et les résultats des expertises menées par le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) pour en savoir plus. D'après Voies navigables de France, la réouverture n'est de toute façon pas à espérer avant la fin de l’année 2014.

    Du côté des plaisanciers et des professionnels du tourisme, c'est la consternation. Le jeudi 17 juillet, Pierre Peeters, président de l’ Association nationale des plaisanciers en eaux intérieures (ANPEI), adressait un courrier à Marc Papinutti, directeur général de VNF, pour exprimer son abattement. Jean-Michel Zorn, président de l'association des loueurs de bateaux d'Alsace, Lorraine et Ardennes, estime quant à lui, que la situation est bien plus grave que l'an dernier : "C'est désormais la fiabilité de l'ouvrage qui est en question. L'effet de ces fermetures à répétition est désastreux sur la clientèle des loueurs et les plaisanciers individuels qui risquent de se détourner de cette destination. D'importantes mesures de communication seront nécessaires à la réouverture."

    Le sérieux de la révision menée l'an dernier, la gestion de l'après-fermeture mais aussi les indemnisation des entreprises pour 2013 qui n'ont toujours pas été versées seront au cœur des discussions lors de la réunion organisée par Voies navigables de France ce lundi 21 juillet à Strasbourg avec les acteurs du tourisme local...
    Le Plan-incliné d'Arzviller (Photo VNF)Rouvert avec soulagement le 2 mai dernier après dix mois d'inactivité forcée, le plan incliné de Saint-Louis-Arzviller (Moselle) est à nouveau fermé depuis le jeudi 10 juillet et au moins jusqu'à la fin de l'année, selon Voies navigables de France (VNF). Ce nouvel incident, qui met prématurément fin à la saison touristique 2014 en interrompant la navigation sur le canal de la Marne au Rhin, est une catastrophe pour les acteurs du tourisme local et l'économie de la région, mais aussi pour le transport de fret et pour les plaisanciers.
    Suite de l'article
  • Gens du fleuve
    Un sociologue décrit l'invisibilité des travailleurs de la voie d'eau
    17 juillet 2014 - 16:12
    La"mob" de l'éclusier à Rennes (Photo PJL)Reinhard Gressel est sociologue du travail et chargé de recherche à l' Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (INRETS). Passionné par l'intersection entre travail et mobilité, il s'est penché sur les agents qui gèrent et entretiennent les voies d'eau à Voies navigables de France (VNF). Sa conclusion est sans appel : "ces agents souffrent de leur "invisibilité"...
     
    Les aiguilles du barrage de la Plante à Namur en1958 (Photo E.Pierre)"Ce qui m'a interpellé, c'est la juxtaposition de deux chiffres : un millier de bateliers naviguent en France sur des voies d'eau qui sont maintenues par 5000 agents". Adepte de l'observation participante, Reinhard Gressel a rencontré, sur le terrain, une cinquantaine d'agents de VNF. Il s'est particulièrement attaché à observer trois groupes :  les agents qui assurent l'alimentation en eau des ouvrages ; les  éclusiers ; et les barragistes, "ces "diables" qui manient les aiguilles de 130 barrages en France, dans le bruit, le froid, le danger et la solitude".
     
    "J'ai été frappé de constater que le rapport annuel de VNF ne comporte aucune information sur ces agents. Quand ils sont évoqués, c'est en terme de grade administratif, mais jamais en terme de métiers". Pour le sociologue, les agents sont aussi invisibles sur le terrain (à l'exception des éclusiers, qui, eux "se voient") que dans l'entreprise. Il avance comme explication l'absence de "high-tech" dans ces métiers, qui ont une image vieillote, sont difficiles à valoriser et souvent appelés à disparaître. Les barrages à aiguilles sont remplacés les uns après les autres et les écluses sont automatisées.
     
    "Les agents qui font des métiers difficiles, dangereux, solitaires, vivent cela très mal et ont en plus du mal à se faire entendre par une hiérarchie qui a une culture d'ingénieurs ou de gestionnaires". La direction de VNF a donné carte blanche à Reinhard Gressel qui cherche à "donner des arguments à l'ensemble des acteurs sociaux pour éviter la tétanisation sociale" autour de l'avenir des barrages ou de la téléconduite des écluses.
     
    L'étude a donné lieu à un chapitre important dans le livre "Les métropoles fluviales" publié en février 2014 sous la direction d'Antoine Beyer et Jean Debrie. C"est un sujet d'actualité brûlant, et nous y consacrerons un débat dans Fluvial, dès la rentrée.

    NOTE => Reinhard Gressel a notamment collaboré aux ouvrages  "Les métiers du transport" (Demain les cadres) - Association pour l'emploi des cadres (1991) et "Logistique et transports" : Rapport du groupe de travail du CNT mission ministérielle du 22 octobre 1993 (1994).
     
    La"mob" de l'éclusier à Rennes (Photo PJL)Reinhard Gressel est sociologue du travail et chargé de recherche à l' Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (INRETS). Passionné par l'intersection entre travail et mobilité, il s'est penché sur les agents qui gèrent et entretiennent les voies d'eau à Voies navigables de France (VNF). Sa conclusion est sans appel : "ces agents souffrent de leur "invisibilité"...
    Suite de l'article
  • Chantier naval
    Un nouveau dock flottant à Port-Marly, sur la Seine
    15 juillet 2014 - 19:37
    Le dock flottant "Viracocha" (Dessin Lebéfaude)Conçu par le cabinet Lefébaude et réalisé par le chantier naval Seine et Manche à Fécamp (Seine-Maritime), le nouveau dock flottant Viracocha, mis à l'eau le 16 juin, est destiné à la société Boat Enterprise à Port-Marly (Yvelines) sur la Seine. Capable, grâce à un système de ballasts, de s'immerger pour accueillir un bateau, puis de s'émerger pour le mettre à sec, ce dock permettra l’entretien et la réfection des bateaux directement sur leur site d'amarrage.

    Le dock flottant mis à l'eau mi- juin mesure 42 m de long pour 11,40 m de large et peut supporter une charge de 300 tonnes. Il peut accueillir des bateaux allant jusqu'à 9 m de large et d'un tirant d’eau de plus d'1 m. Il est conçu pour stocker à bord tous les déchets issus des activités d’entretien.

    Destiné au chantier de carénage et d'expertise Boat Enterprise à Port-Marly, le dock doit permettre de caréner et de repeindre un bateau en ne l'immobilisant que quatre à cinq jours. Les déplacements sont ainsi réduits au minimum et il est possible de continuer à vivre à bord du bateau pendant les travaux. Ce nouveau dock vient compléter les équipements du même type déjà disponibles sur la Seine, au Grand Port Maritime de Rouen et au Chantier des Hauts de Lutèce (CHL) à Saint-Mammès (Seine-et-Marne).
    Le dock flottant "Viracocha" (Dessin Lebéfaude)Conçu par le cabinet Lefébaude et réalisé par le chantier naval Seine et Manche à Fécamp (Seine-Maritime), le nouveau dock flottant Viracocha, mis à l'eau le 16 juin, est destiné à la société Boat Enterprise à Port-Marly (Yvelines) sur la Seine. Capable, grâce à un système de ballasts, de s'immerger pour accueillir un bateau, puis de s'émerger pour le mettre à sec, ce dock permettra l’entretien et la réfection des bateaux directement sur leur site d'amarrage.
    Suite de l'article
  • Impression...nant !
    Peindre la Seine à Vernon, sur le bateau-atelier de Claude Monet
    11 juillet 2014 - 19:57
    Le bateau-atelier de Vernon (Photo B.de Vautibault) À la grande époque des canotiers et des guinguettes, les peintres impressionnistes embarquaient leurs chevalets sur des "bateaux-ateliers" pour observer au plus près les jeux de la lumière sur la Seine. Charles-François Daubigny et Claude Monet possédaient le leur. Un siècle et demi plus tard, l'association du Cercle du bateau-atelier de Vernon (Eure) invite les artistes à redécouvrir et à saisir, pinceau en main, ces mille reflets de l'eau, à partir d'une réplique du bateau-atelier de l'auteur des Nymphéas...

    En 2012, Bertrand et Danièle de Vautibault s'installent à Vernonnet, dans l'ancienne maison du peintre Pierre Bonnard, qu'ils ouvrent au public sur rendez-vous. Bertrand est amateur de bateaux et de vieux gréements, Danièle est passionnée d'art. De leurs passions conjuguées nait le désir de recréer le bateau-atelier de Claude Monet.

    La base du bateau sera une toue de Loire de 9,50 m construite à Nevers. Bertrand de Vautibault lui adjoint une cabane de bois inspirée de celle qui protégeait toiles et couleurs sur le bateau de Daubigny. "Le fond plat du bateau permet d'aller dans tous les petits bras de Seine et d'avoir des vues uniques, au ras de l'eau, parmi les oiseaux ". Inauguré le 10 mai dernier, le bateau-atelier n'est pas un nouveau bateau-promenade. Il est destiné exclusivement à recevoir les peintres, dessinateurs, photographes, voire ornithologues, et plus généralement "tous ceux qui sont artistes dans la tête" et membres de l'association.

    Depuis le printemps, les demandes affluent et la force d'inspiration du bateau-atelier ne se dément pas. Au point qu'une exposition des œuvres créées dans le bateau est déjà prévue les 20 et 21 septembre prochains dans la maison de Pierre Bonnard, à l'occasion des Journées européennes du patrimoine.

    CONTACT => Office de tourisme des Portes de l'Eure, Vernon, Tél.:02 32 51 39 60 - http://www.cape-tourisme.fr/

    Le bateau-atelier de Vernon (Photo B.de Vautibault) À la grande époque des canotiers et des guinguettes, les peintres impressionnistes embarquaient leurs chevalets sur des "bateaux-ateliers" pour observer au plus près les jeux de la lumière sur la Seine. Charles-François Daubigny et Claude Monet possédaient le leur. Un siècle et demi plus tard, l'association du Cercle du bateau-atelier de Vernon (Eure) invite les artistes à redécouvrir et à saisir, pinceau en main, ces mille reflets de l'eau, à partir d'une réplique du bateau-atelier de l'auteur des Nymphéas...
    Suite de l'article
  • Automatisation
    Toutes les écluses de la Moselle seront téléconduites avant 2020
    10 juillet 2014 - 16:02
    Poste de commande de l'écluse de Neuves-Maisons (Photo VNF)Le projet a été nommé "Moselle 2020, la voie d’eau intelligente" par la Direction territoriale Nord-est de Voies navigables de France (VNF). Il consiste à créer un Centre d’Information et de Gestion du Trafic Fluvial et à mettre en œuvre, à l'horizon 2020, la téléconduite sur les 24 écluses de la Moselle.

    Aujourd'hui, les écluses de Moselle, manipulées par des éclusiers, sont ouvertes 24h sur 24 et 18 h sur 24 en partie amont. Pour Philippe Vacherat, chargé de conduite d'opérations au service Etudes et grands travaux de la Direction, cette situation n'est plus adaptée à la conjoncture économique : "La téléconduite permettra de donner aux chargeurs davantage d'informations sur la voie d'eau, d'optimiser leur temps de parcours, de réagir plus vite aux dysfonctionnements et de mettre fin au travail isolé pour les éclusiers". Pour VNF, le système permettra également de gagner en souplesse pour un trafic de conteneurs dont le développement est attendu avec impatience sur la Moselle.

    Après la mise en place, en 2013, du système AIS qui permet de connaître la position des bateaux équipés, est donc prévue, en 2016, la construction d'un Centre d'Information et de Gestion du Trafic Fluvial (CIGTF) à proximité du port de Frouard, avec vue sur le canal de la Marne au Rhin. Ce Centre accueillera l'un des deux centres de téléconduite, le second étant prévu à l’écluse de Kœnigsmacker. Ces deux centres seront connectés aux 24 ouvrages de la Moselle par un réseau de fibres optiques. La téléconduite sera d'abord mise en place sur quatre écluses de la Moselle amont en 2016, puis sur tout l'amont en 2018 et enfin sur les onze écluses aval en 2020.

    Pour les 94 agents VNF qui travaillent actuellement sur la Moselle, des formations sont prévues mais aussi une réévaluation du système de primes. Des groupes "exploitants", "maintenance", et "usagers" seront mis en place afin de consulter les différents acteurs concernés par le projet.

    Poste de commande de l'écluse de Neuves-Maisons (Photo VNF)Le projet a été nommé "Moselle 2020, la voie d’eau intelligente" par la Direction territoriale Nord-est de Voies navigables de France (VNF). Il consiste à créer un Centre d’Information et de Gestion du Trafic Fluvial et à mettre en œuvre, à l'horizon 2020, la téléconduite sur les 24 écluses de la Moselle.
    Suite de l'article
  • Musée
    Embarquons ! La navigation fluviale s'expose au musée de l'Erdre
    09 juillet 2014 - 16:23
    Dix mille ans de navigation au musée de l'ErdrePour sa cinquième saison d’ouverture, le musée de l'Erdre de Carquefou (Loire-Atlantique) se penche sur l'histoire de la navigation fluviale avec l'exposition "Embarquons! Dix mille ans de navigation". La création de l'exposition s'est appuyée sur le livre "Navigations intérieures - Histoire de la batellerie de la Préhistoire à demain", publié en 2012 aux éditions Glénat par notre collaborateur Bernard Le Sueur.

    "Embarquons !", c'est d'abord une exposition temporaire qui propose, sur le site des Renaudières à Carquefou, un retour aux sources de la navigation fluviale. Des photographies anciennes en grand format, des extraits de films amateurs rares ou encore des témoignages de mariniers et de riverains permettent aux visiteurs de recréer l'ambiance des bords de l'Erdre au siècle dernier, quand la navigation marchande était encore en activité. Des objets archéologiques trouvés en Loire, des maquettes de bateaux et des faïences de Nevers illustrent l'évolution de la navigation fluviale de la Préhistoire à nos jours.

    Bernard Le Sueur, historien de la navigation fluviale et président de l’association "Hommes et cours d’eau", a participé à la rédaction des textes de l'exposition et a apporté son appui scientifique, tandis que son livre guidait le parcours muséographique. L'exposition, conçue pour être itinérante, sera présentée jusqu'à l'automne au musée de l'Erdre avant de partir sur les routes de Bretagne et les bords de Loire.

    "Embarquons!", ce sont aussi de nombreuses animations organisées par le musée autour de la navigation : jeux et ateliers pour les enfants, sorties nature, visites commentées, spectacles vivants ou découvertes patrimoniales. L'ensemble du programme est disponible sur http://www.carquefou.fr/Loisirs/Culture/Musee-de-l-Erdre.

    NOTE => Jusqu'au 31 octobre 2014 au Musée de l'Erdre - Les Renaudières, Carquefou - Tél.:02 28 22 24 45
    - Ouvert mercredi, samedi et dimanche de 14 heures à 18 heures.
    - Du mercredi au dimanche, de 14 heures à 18 heures, pendant les vacances scolaires.
    - Entrée gratuite


    Dix mille ans de navigation au musée de l'ErdrePour sa cinquième saison d’ouverture, le musée de l'Erdre de Carquefou (Loire-Atlantique) se penche sur l'histoire de la navigation fluviale avec l'exposition "Embarquons! Dix mille ans de navigation". La création de l'exposition s'est appuyée sur le livre "Navigations intérieures - Histoire de la batellerie de la Préhistoire à demain", publié en 2012 aux éditions Glénat par notre collaborateur Bernard Le Sueur.
    Suite de l'article
  • Port céréalier
    Corbeil-Essonnes met en service le plus grand portique céréalier d'Île de France
    08 juillet 2014 - 16:30
    Chargement du Centaure au nouveau portique céréalier de Corbeil (Photo PJL)Fin mars, le tout nouveau portique fluvial de l'Apport-Paris, à Corbeil-Essonnes, a accueilli son premier chargement de céréales. La nouvelle installation, qui est désormais la plus grande structure portuaire de ce type en Ile-de-France, remplace le port Saint-Nicolas dont la situation en centre ville de Corbeil-Essonnes posait des problèmes de nuisances.

    Le nouveau portique du port céréalier de Corbeil (Photo Apport-Paris)Le projet a été piloté par Ports de Paris et la Coopérative agricole Ile-de-France Sud avec la participation conjointe de l’Agglomération et du Syndicat intercommunal d'aménagement de réseaux et de cours d'eau (SIARCE). Etabli au bord de la rocade de la Francilienne et de la voie ferrée, il dispose d'une capacité de transbordement six fois supérieure à celle du port Saint-Nicolas. L’ouvrage est pourvu d’une aire de déchargement de 5000 m² et d’un quai de 170 mètres de long pour accueillir des bateaux de grand gabarit, jusqu’à 135 m de long. D'un bout à l'autre du site, c'est une large passerelle aérienne qui assure le transfert des céréales.

    L’entrée en service de cette nouvelle installation représente un enjeu considérable pour l’agriculture du sud de l’Essonne, comme le souligne Hervé Courte, directeur de la Coopérative agricole : " le transport fluvial nous permet de développer nos débouchés liés à l’exportation vers l’Europe mais surtout de fédérer davantage les coopératives pour valoriser ensemble notre activité". C'est pourquoi la Coopérative agricole proposera des prestations de services à ses partenaires et concurrents afin qu’ils puissent eux aussi profiter de la nouvelle structure.

    Chargement du Centaure au nouveau portique céréalier de Corbeil (Photo PJL)Fin mars, le tout nouveau portique fluvial de l'Apport-Paris, à Corbeil-Essonnes, a accueilli son premier chargement de céréales. La nouvelle installation, qui est désormais la plus grande structure portuaire de ce type en Ile-de-France, remplace le port Saint-Nicolas dont la situation en centre ville de Corbeil-Essonnes posait des problèmes de nuisances.
    Suite de l'article
  • Restauration d'un vieux bateau
    Pour qu'à Angers, La Charente soit plus que l'air marin...
    07 juillet 2014 - 22:59
    "Et plus que l'air marin" ... (Photo "Atmosphère")Trois entrepreneurs d'Angers (Maine-et-Loire) ont décidé il y a deux ans de restaurer "La Charente" qui croupissait quai des Carmes depuis les années 80. Bien connue des Angevins, l'ancienne sablière des années 30 a accueilli ses premiers séminaires, sous sa toute nouvelle devise "Et plus que l'air marin..."

    Au printemps 2012, c'est en partant déjeuner ensemble que la coque promise au déchirage de "La Charente" a attiré les regards de Luc Merceron et Murielle Cheftel, dirigeants d'une agence de communication installée depuis 20 ans sur le bateau "Atmosphère" quai des Carmes, et de Jacques Antoine Cesbron, président d'une grosse entreprise frigoriste angevine. Tous trois se prennent à rêver, puis en entrepreneurs entreprenants, se renseignent et commencent à compter.

    Le logo des "Ducs d'Albe"Deux ans plus tard, ils sont devenus les principaux actionnaires d'une SARL, "Les ducs d'Albe", qui compte neuf autres actionnaires, tous issus du tissu économique angevin et membres pour la plupart de la Fondation Mécènes et Loire qui soutient le projet. Le bateau, mis sur cale pendant 13 mois, a été entièrement restauré et repeint aux couleurs des couchers de soleil sur la Maine : bleu nuit, orange et blanc. Revenu quai des Carmes, il a commencé, fin mai, à accueillir réunions et déjeuners d'entreprise, à quai ou en navigation, dans sa grande salle de 80 m2 équipée pour 75 personnes.

    "À terme, explique Murielle Cheftel, le bateau sera aussi un lieu d'expositions artistiques, au milieu desquelles se dérouleront les séminaires, avec vue sur la Maine, l'eau et les canards, une conception de la créativité qui nous tient beaucoup à cœur"... Et qui s'exprime dans la devise choisie par le trio, un emprunt au dernier vers d'un sonnet de Joachim du Bellay : " Et plus que l'air marin la doulceur angevine"...


    "Et plus que l'air marin" ... (Photo "Atmosphère")Trois entrepreneurs d'Angers (Maine-et-Loire) ont décidé il y a deux ans de restaurer "La Charente" qui croupissait quai des Carmes depuis les années 80. Bien connue des Angevins, l'ancienne sablière des années 30 a accueilli ses premiers séminaires, sous sa toute nouvelle devise "Et plus que l'air marin..."
    Suite de l'article
  • Actualités
    Historique des revues de Presse de Fluvial en juin 2014
    04 juillet 2014 - 18:43

    FLUVIASCRIBE

    La Presse parle du « fluvial ». Elle en parle bien et le plus souvent en bien.
    Voici le résultat des sélections quotidiennes de FLUVIAL en juin 2014 : ...

     

     

    lundi 30 juin 2014

    LA TRIBUNE => La logistique urbaine durable: un défi pour le Grand Paris
    (Dans un contexte où le fret, essentiellement routier, émet chaque année plus d'un million de tonnes de CO2 rien que sur Paris, le développement du transport fluvial fait l'objet de plusieurs initiatives dans le domaine de la logistique urbaine dans le bassin parisien. La Chambre de commerce et d'industrie des Hauts-de-Seine et Ports de Paris se posent en pionniers dans le domaine...)

    L'UNION => La messe du pardon a ouvert la fête de la batellerie
    (La messe du pardon de Vitry-le-François (Marne), qui a eu lieu dimanche dernier, est la dernière de la région. « On a pris le relais quand celle de Reims a cessé d’exister », précise Marilou Menu, vice-présidente de l’Amicale de la batellerie.  "Autrefois, explique Pierre Gosselet, l'aumônier des bateliers, les pêcheurs (...) se faisaient pardonner de toutes leurs fautes avant de partir en célébrant une messe du pardon"… )

    LA DÉPÊCHE => Nouvelles coupes au bord du canal du Midi
    (L'heure est au recensement des arbres malades, victimes du chancre coloré. «Les abattages systématiques, c'est terminé. Cela fait même un an que c'est fini», explique-t-on à VNF. «Mais quand un arbre est malade de façon évidente, que ses racines se dessèchent, qu'il risque de tomber, pour des raisons de sécurité, on n'a pas d'autre choix que de l'abattre». En tout, ils sont une quarantaine condamnés sur le chemin de halage à Castelnaudary)

    vendredi 27 juin 2014

    TRIBUNE DE LYON =>Tourisme fluvial : Lyon bientôt devant Budapest
    (Avec l’aménagement des berges du Rhône et de la Saône, les bateaux de croisières sont de plus en plus nombreux à Lyon. Vingt-quatre bateaux fréquentent aujourd'hui la ville, contre huit en 1997. L’objectif est d’atteindre trente bateaux dans les prochaines années. "De quoi doubler Budapest, la première ville fluviale d’Europe"...)

    LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE => Canal de Berry : 500 peupliers abattus
    (Un gros chantier a débuté sur les rives du canal de Berry pour abattre 500 peupliers entre Selles-sur-Cher et Noyers-sur-Cher. La vente des arbres coupés qui seront transformés en pâte à papier et en emballages couvrira le coût de l'abattage et les frais de la replantation, prévue entre fin 2014 et fin 2015. Des travaux de remise en forme des pieds de berge sont également engagés à  Villefranche-sur-Cher...)

    FRANCE 3 => Navigation interrompue sur le canal du Rhône au Rhin
    (Un chargé de 39 m s'est engravé ce matin dans l'écluse de garde du chenal d'accès à l'écluse de Thoraise, en périphérie de Besançon. Pas assez d'eau et un atterrissement ont bloqué le bateau. Le marinier est furieux. Il avait prévenu de son passage et de son Tirant d'eau. Impossible de remonter le niveau du bief (NDLR => le barrage contiguë n'est qu'un déversoir). Il ne reste donc que deux solutions, d'après VNF : qu'il pleuve suffisamment ces prochaines heures, ou qu'un camion puisse venir sur place décharger une partie de la cargaison (!)...)

    jeudi 26 juin 2014

    RADIO OKAPI => Suppression de 38 taxes illégales dans le secteur fluvial et lacustre
    (En République démocratique du Congo, trente-huit taxes à «caractère illégal » dans le secteur fluvial et lacustre ont été supprimées en juin par arrêté interministériel. Ces taxes étaient "dépourvues de fondement" ou "redondantes avec d’autres perceptions". Elles portaient entre autres sur la circulation routière sur les unités flottantes, l'autorisation de chargement et de déchargement ou les droits d’auteurs et la promotion culturelle...)

    FRANCE BLEUE => Le bateau-bar l'Inexplosible boit (encore) la tasse
    (À Orléans, le bateau-bar "l'Inexplosible" n'ouvrira sans doute pas cet été. Le bar flottant, abonné aux difficultés depuis son lancement en 2007, pourrait à nouveau changer de patron. L'ancien "No comment", "Love Boat" et "l'Inex", amarré quai du Châtelet, n'est actuellement pas rentable. L'agglO, communauté d'agglomération Orléans Val de Loire, souhaite changer la façon dont il est exploité car les impayés s'accumulent...)

    FRANCE 3 => Un bateau échoué provoque une pollution dans la rivière Yonne à Sens
    (Alertés lundi 23 juin au soir qu’un bateau échoué avait perdu du fioul, les pompiers de Sens ont été mobilisés pour gérer une pollution dans l’Yonne, au niveau du quai de Nancy. Les plongeurs des pompiers ont posé des barrages flottants et installé un système absorbant. Le bateau fautif est amarré depuis plus d'un an près d’un chantier naval désaffecté, à côté d’un autre bateau laissé là par ses propriétaires. Ce dernier a lui aussi été impliqué dans une pollution au fioul en septembre 2013...) 

    mercredi 25 juin 2014

    DNA => Une péniche prend l’eau sur le canal, les plongeurs en intervention
    (Un bateau transportant du gravier a subi une voie d’eau par l’avant après un choc à l'entrée de l’écluse de Reischtett (Bas-Rhin) ce mercredi vers 10h30 sur le canal de la Marne-au-Rhin. Les plongeurs des sapeurs-pompiers ont colmaté la brèche et effectué des opérations de pompage. Les gendarmes de la brigade fluviale ont été dépêchés sur place...)

    LA RÉPUBLIQUE DU CENTRE => Un couple d’Orléanais retape, en famille, une péniche centenaire abandonnée
    (À Châtillon-sur-Loire (Loiret), un couple d'Orléanais a retapé, pendant 12 ans, un Luxmotor de 102 ans ramené de Toulouse par les canaux. Mi-juin, Jean-Pierre et Dominique Demuis ont enfin quitté le canal latéral à la Loire pour partir vers Reims avec "Maïtena". Leur rêve : être les premiers à arriver à Orléans par les canaux, peut-être en 2017...)

    ANGERS-INFOS => Angers. Les navettes fluviales à découvrir cet été
    (Après quatre saisons, les résultats des navettes fluviales, lancées en 2009 à Angers, ne cessent de progresser. La vente de billet a été multipliée presque par trois entre 2009 et 2013. Les navettes desservent  cinq destinations : Mayenne Ile de Loire, Sarthe, "Loire et Jardins" et Ile Courgain...)

    mardi 24 juin 2014

    FRANCE 3 => Le feuilleton : le port de Gron et l'activité fluviale
    (Les journalistes de France 3 ont assisté au chargement de colis lourds sur "l'Exelmans" au port de Gron (Yonne) et ont accompagne le bateau jusqu'au Havre via Paris et Conflans-Sainte-Honorine. Un reportage en quatre "feuilletons" de 3 min. Avec les interventions de Didier Mercey, directeur Logi Yonne, Alain Bridiers, artisan-marinier de "l'Exelmans", Jessy Michel, artisan-marinier sur "Andromeda" et Hervé Cornède, directeur commercial Haropa...)

    TRIBUNE DE LYON => Philippe Brunet-Lecomte veut une péniche pour la culture à Lyon
    (Désormais à la tête du magazine culturel TOC dont le premier numéro vient de sortir, l'ancien patron de Lyon Mag, Philippe Brunet-Lecomte, veut créer, à la Confluence, un lieu dédié à la culture sur un bateau qui se trouve aujourd'hui à Arles. Une campagne de crowdfunding vient d'être lancée dans l'espoir de récolter près de 20 000 euros...)

    FRANCE 3 => Lot et Garonne : le tourisme fluvial fait grise mine
    (Jusqu'alors en progression constante, le tourisme fluvial en Lot-et-Garonne est, pour la première fois cette année, en baisse sur le département. Les séjours sont plus courts et les touristes réservent au denier moment. Parallèlement, les projets d'aménagement de la rivière Lot par le Conseil général, dont la transformation de la halte nautique d'Agen en port fluvial, sont au point mort pour raisons financières...)
     

    lundi 23 juin 2014


    WK-TRANSPORT-LOGISTIQUE => Transport combiné : les aides au coup de pince vont enfin être débloquées
    (La Commission européenne vient d'autoriser le régime français d'aides au transport combiné. Les opérateurs vont donc pouvoir toucher les "aides au coup de pince" pour 2013. S'ils se réjouissent de cette aide, ils regrettent qu'elle passe de 18 à 12 euros. "Pour 4,5 millions d'euros d'économies, on va mettre en péril les chaînes logistiques fluviales que l'on a eu tant de mal à mettre en place depuis 20 ans en France ", regrette Didier Léandri, délégué général du Comité des Armateurs Fluviaux (CAF)... )  

    SUD-OUEST => Les galères de « La Bélandre »
    (Sur la Charente, le bateau de croisière "La Bélandre" doit composer avec les incivilités des jeunes plongeurs et nageurs qui ont leurs habitudes dans l’écluse de Saint-Cybard à Angoulême. Vendredi, une porte de l'écluse avait été bloquée par une pierre pour créer un "bain à remous". Les agents du service fleuve Charente ont dû intervenir...)

    FRANCE 3 => Bateau de plaisance retourné dans l'entrée de l'écluse de Gambsheim
    (Un bateau de plaisance qui naviguait sur le Rhin a chaviré dimanche après-midi, vers 15h50, à l'entrée de l'écluse de Gambsheim (Bas-Rhin). Les quatre passagers se sont réfugiés sur la coque du bateau à la dérive avant de rejoindre la rive par leurs propres moyens...)

     

    vendredi 20 juin 2014


    LE MONITEUR => La CNR déploie son 3e plan de missions d’intérêt général
    (La Compagnie nationale du Rhône a présenté son 3e plan dédié aux missions d’intérêt général. Une enveloppe de 160 millions sera consacrée, sur les cinq prochaines années, au financement d’actions dans quatre grands domaines : énergie et mobilité durable (45 M€), ressources en eau et biodiversité (47 M€), développement économique et touristique (38 M€) et transport fluvial (30 M€). Ce dernier axe visera la création et la modernisation d’infrastructures portuaires...)

    MIDI LIBRE => Canal du Midi : Yves Bastié fait le forcing pour le vaccin contre le chancre
    (Yves Bastié, maire de Sallèles-d'Aude, une commune riveraine du canal du Midi, est un fervent partisan du traitement des arbres malades du chancre coloré par micro-injections de fongicides. Alors que le préfet de l'Aude et Voies navigables de France (VNF) prévoient "des tests d'ici le début de l'année 2015", l'élu a demandé à ce que l'allure soit accélérée. " Si on continue à tergiverser, il n'y aura plus d'arbres pour les tests"...)

    L'AVENIR
    => Week-end "Thudi-fluvial"
    (Suivant une idée chère à feu Rudice Dagnelie, moteur du musée de la batellerie, les organisateurs veulent faire revivre la Sambre et redynamiser la batellerie en espérant que la Ville et l’Office du Tourisme de Thuin s’y associeront. Dans les années 80-90, l’ASBL PromoSambre avait mis sur pied un pardon thudinien, nom donné à ces rassemblements festifs sur l’eau.)

     

    jeudi 19 juin 2014


    L'EST ÉCLAIR => La rénovation de l’écluse est en cours
    (Depuis quelques jours, des travaux ont débuté à l’écluse de Méry-sur-Seine, sur la Haute Seine. Les rives envahies par l’herbe et les pavés colonisés par des arbustes ont été grattés. L’équipe d'ouvriers de l’Agence Génie civil et travaux fluviaux s’active. Les travaux vont durer une quinzaine de jours...)

    SUD OUEST => Le service déminage a géré 20 charges explosives
    Des obus dans le canal de Marans ! Des munitions datant de la Seconde Guerre mondiale ont été découvertes dans le canal de Marans à la Rochelle à la faveur du curage commencé la semaine dernière. Plusieurs obus ont déjà émergé de la vase tandis qu'un vieux fusil et un pistolet-mitrailleur anglais ont été découverts non loin du pont...

    mercredi 18 juin 2014


    LA VOIX DU NORD => Reconfiguration du tracé du canal Seine-Nord-Europe
    (Afin d’alléger la facture, le tracé du futur canal Seine-Nord Europe va être revu. Dans le Sud-Artois, il devrait se rapprocher de celui du canal du Nord. Mardi soir, à Bapaume, une réunion de concertation a eu lieu en présence de Voies navigables de France (VNF). Des hypothèses de tracé ont été présentées. Ainsi, entre Allaines et Havrincourt, le tracé devrait épouser celui du canal du Nord...)

    SUD-OUEST => La maison éclusière respecte l’environnement
    (À Condom (Gers), la maison éclusière de Graziac a été restaurée selon des normes environnementales, avec toilettes sèches, tranchée filtrante et poêle à bois, pour accueillir public et éclusiers. Un ponton d'amarrage de 40 m a été créé et quatre éclusiers se relaient pour actionner l'écluse, la seule non automatisée sur la Baïse navigable, et informer le public...)

    CHALLENGE => Pourquoi les bateaux ressemblent de plus en plus à des automobiles
    (Depuis quelques années, les candidats à l'acquisition d'un bateau recherchent de  l’image, des produits de marque. Pour répondre à cette demande et distinguer leurs bateaux, les constructeurs commencent à utiliser les codes automobiles : calandre à l'avant, association à une marque de vêtements à la mode ou création, par les formes et accessoires, d'une ambiance, d'un univers spécifique à chaque marque...)
     

    mardi 17 juin 2014


    20 MINUTES => Des platanes immatriculés
    (À partir de ce mardi et jusqu'au 2 août, les équipes de Voies navigables de France (VNF) vont apposer sur les 40 000 platanes implantés entre Toulouse et Agde des petites plaques où figurera un numéro d'identification. Chaque arbre sera positionné grâce à un système GPS. "Nous nous sommes engagés au dialogue avec les maires et ces immatriculations permettront qu'il n'y ait aucune ambiguïté" plaide Philippe Wysocki, directeur adjoint de VNF Sud-ouest... )

    LA DÉPÊCHE => Balade sur la Baïse à bord d'un Ofni
    (Samedi dernier, un OFNI (objet flottant non identifié) a navigué sur la Baïse de Valence-sur-Baïse (Gers) à Lavardac (Lot-et-Garonne). Le radeau bricolé avance grâce à deux vélos qui meuvent des sortes de roues à aubes fabriquées avec des rames. Pour leur prochaine aventure, la bande de copains toulousains prévoit déjà de descendre le Lot...)

    PRESSE OCÉAN => Nantes. Un bateau futuriste pour découvrir la Loire
    Un designer britannique a dessiné un étonnant bateau en forme de boucle pour l'évènement "Le voyage à Nantes", un parcours urbain d'œuvres d'art temporaires ou définitives dans la métropole nantaise. Le projet de bateau futuriste, qui pourrait bientôt relier Nantes à Saint-Nazaire, est au stade de l'étude de faisabilité...

    lundi 16 juin 2014


    TRIBUNE DE GENÈVE => Un bateau de la CGN rate son accostage à Genève
    (Jeudi dernier, un bateau Belle Epoque de la CGN, le "Vevey", a raté son amarrage au débarcadère du Mont-Blanc. Une vedette de la police amarrée tout près a pu évacuer les passagers dont aucun n'a été blessé. Les dégâts sont mineurs sur le bateau qui a néanmoins rejoint le chantier naval d'Ouchy pour réparations...)

    FRANCE 3 => Saint-Jean-de-Losne a fêté le 44e Pardon des Mariniers
    (Des centaines de personnes ont participé au 44e Pardon des Mariniers samedi 14 et dimanche 15 juin à Saint-Jean-de-Losne. Dimanche,  l'office religieux et la bénédiction des bateaux ont été suivis par des intronisations par la confrérie des Avalants Navieurs des chemins d’eau et la remise des prix aux bateaux décorés. La vedette du week-end a été "l'Aster", le beau "Batard" récemment acquis par le Musée de la batellerie (un reportage de 3 minutes)...

    COURRIER PICARD => Abbeville (80) - Un ado saute d’un pont sur un bateau du club d’aviron
    (Sur la Somme, un bateau du club d’aviron d’Abbeville a été fortement endommagé par un adolescent qui l’a heurté en plongeant d’un pont, mercredi 11 juin dans l’après-midi. Le garçon aurait été blessé à un bras mais il s’est sauvé sans avoir été identifié. Les rameurs sont indemnes. Une plainte a été déposée et une enquête a été ouverte...)

    vendredi 13 juin 2014


    LA VOIX DU NORD => Défis Facebook dans le Dunkerquois: VNF met en garde les imprudents
    (Voies Navigables de France (VNF) met en garde les imprudents qui se baigneraient dans les canaux ou sauteraient des ponts. Un phénomène amplifié par un effet de mode et d’entraînement collectif, les « défis Facebook », sévit actuellement...). NDLR : Cet avertissement est lancé alors qu'un jeune homme de 19 ans s'est noyé jeudi soir à Béganne (Morbihan) après avoir sauté dans la Vilaine avec son vélo pour relever un de ces "défis Facebook". 

    OUEST-FRANCE => Aulne canalisée. La navigation partiellement autorisée
    (Jeudi, l'Aulne canalisée,  qui avait été fermée après les crues hivernales, a été ouverte de nouveau à la navigation entre l'écluse de Guilly Glaz (Port-Launay) et l'écluse de Trésuiguidy (Pleyben) et entre l'écluse de Kerbaoret et celle de Boudrac'h, à Châteauneuf-du-Faou. L'avis à la batellerie est réitéré sur les autres biefs...)

    L'ANTENNE => Vers une filiale d’exploitation au port de Strasbourg
    (Port autonome de Strasbourg anticipe la réforme prochaine des ports intérieurs en préparant, pour le 1er janvier 2015, la constitution d'une filiale d’opérateur de terminal et d’une filiale de transport de passagers. De droit privé, les nouvelles sociétés garantiront le maintien de leur statut aux agents publics déjà en place. Les nouveaux embauchés signeront par contre un contrat privé. L'enjeu est de séparer gestion du foncier et exploitation...
     

    jeudi 12 juin 2014


    LA VOIX DU NORD => Un marinier audomarois se noie dans l’Aube
    (Jean-Luc Grave, un marinier de Saint-Martin-au-Laërt, s'est noyé à Nogent-sur-Seine (Aube). Agé de 53 ans, Jean-Luc Grave était marinier à bord du « Vega », un bateau qui naviguait ces derniers temps entre Rouen et le bassin de la Haute-Seine...)

    SUD-OUEST => Lormont : le bateau-livre appareillera cet hiver
    (Brigitte, ancienne libraire chez Gallimard, et Richard Muairon, ancien propriétaire de la Scierie lormontoise, préparent l'ouverture d'une librairie flottante sur leur bateau "Cripure"  amarré quai de Queyries à Lormont (Gironde). Le "Bateau-livre" sera ouvert tous les jours  à partir de la fin de l'année et voguera sur la Garonne au fil des événements culturels...)

    FRANCE BLEUE => La péniche sera découpée sur place
    (Le bateau-logement "Ushuaïa" a coulé dans la nuit de dimanche à lundi sur les bords du Rhône, à Avignon. Le bateau de 80 m étant dans un état qui ne permettra pas de le renflouer, il sera vraisemblablement découpé et démonté sur place...) 

    mercredi 11 juin 2014


    LA VOIX DU NORD => Fête maritime et fluviale : revivez en images trois jours d'Escale à Calais
    (Escale à Calais, la fête maritime et fluvial a envahi les quais calaisiens de samedi à lundi. Une galerie de photos pour retrouver l'ambiance de ces trois jours de liesse...)

    L'YONNE RÉPUBLICAINE => Gron se positionne sur l'éolien
    (Mardi 10 juin, trois pieds de mats d’éoliennes venus de Rotterdam (Pays-Bas) ont été déchargés sur le port de Gron (Yonne). "C’est une première pour un port intérieur comme le nôtre. 99 % des éoliennes sont aujourd’hui transportées par route". Pour Didier Mercey, président de LogiYonne, le port de Gron pourrait devenir une plateforme de desserte pour les sociétés icaunaises fabriquant des composants d’éoliennes et pour les éoliennes destinées à la Bourgogne et à la Champagne-Ardenne...)

    HÉRAULT TRIBUNE => Les télévisions nationales et étrangères font escale sur le Canal du Midi, à Béziers
    (Samedi 7 juin, un documentaire a été tourné sur le bateau "Cap de Miol" sur le canal du Midi pour "Le monument préféré" une nouvelle émission de France 2 dont la première édition, présentée par Stéphane Bern, est consacrée aux écluses de Fonsérannes. Vendredi 13 Juin, une équipe de télévision japonaise était sur le bateau "Vent du Sud" pour tourner le documentaire "The world heritage" spécial canal du Midi...)

    mardi 10 juin 2014


    20 MINUTES => Les éclusiers du canal St Martin, la survie face à l'automatisation
    (Les éclusiers du canal Saint-Martin à Paris veillent à la circulation des bateaux sur des écrans plats. «On faisait les manœuvres dehors, on allait chercher les cordes pour amarrer les bateaux. Maintenant on est là avec une petite souris», regrette un éclusier. Inquiète de l'expansion de l'automatisation, l'intersyndicale des éclusiers a été reçue cette semaine au ministère des Transports pour demander des moyens humains et budgétaires supplémentaires et le gel des suppressions de postes pendant trois ans...)

    SUD-OUEST => Le domaine public fluvial sera recensé et étudié
    Depuis l'hiver, l'Institution interdépartementale du bassin de la Sèvre niortaise (IIBSN), qui gère depuis le 1er janvier 2014 le Domaine public fluvial (DPF) de la Sèvre niortaise, a effectué divers travaux de confortement des berges à Marans. À compter de mardi 11 juin, l'IIBSN va procéder au recensement des installations présentes sur ce domaine public fluvial...

    LA VOIX DU NORD => En campagne de relevage des épaves dans le canal avec la brigade fluviale de La Bassée
    Depuis le 2 juin et jusqu’à vendredi prochain, les gendarmes de la brigade fluviale de La Bassée et des agents de VNF, assistés de plongeurs, naviguent entre Dourges (près d’Hénin-Beaumont) et Courchelettes (aux environs de Douai). Objectif : « nettoyer » le canal de ses épaves, et, le cas échéant, solutionner des affaires judiciaires. Après 2 jours de pêche, le "Blizzard" était était déjà rempli d'une quinzaine d'épaves !)

    vendredi 06 juin 2014


    OTTAWA CITIZEN, Canada => L'avis de pollution aux hydrocarbures sur le canal Rideau était un faux
    (A Ottawa (Canada), un panneau signalant "Voie d'eau non utilisable jusqu'à nouvel ordre en raison de déversements d'hydrocarbures" est apparu la semaine dernière sur le canal Rideau. Bien qu'il porte le logo de Parks Canada, gestionnaire des canaux canadiens, le panneau s'est avéré être l'œuvre d'un farceur. Le gestionnaire a confirmé que ce n'était pas la première fois que de tels panneaux apparaissaient (article en anglais)...)


    FRANCE 3 => Zéralda, une péniche spectacle itinérante en Champagne-Ardenne
    (L’association "Les Endiablés de la Zéralda" propose des spectacles dans toute la Champagne-Ardenne durant les six prochains mois sur la bateau "Zéralda", un bateau de 1930 qui vogue sur les cours d'eau de la région et s'arrête en fonction des événements. Du 10 au 14 juin, "Zéralda" sera à Châlons-en-Champagne pour le festival Furies (reportage vidéo de 4,55 minutes)...)

    ICI-C-NANCY => Attention à vos lieux de baignade !
    (À la veille d'un week-end particulièrement chaud, la Direction territoriale Nord-est de Voies navigables de France rappelle aujourd'hui que la baignade, dans les canaux et rivières domaniales et leurs dépendances, est strictement interdite en dehors des plans d'eau réservés et autorisés à cet effet pour cause de dangers liés en particulier à la turbidité et la qualité des eaux, mais aussi à la variation des débits...)

    VIETNAM + => Au Vietnam, le transport fluvial connaît un regain d'intérêt
    (Depuis la découverte de nombreuses infractions en matière de surcharge dans le transport routier par les forces de gestion de circulation (VFGC) dans le delta du Mékong, la demande de transport de marchandises et de produits agricoles par voie fluviale commence à augmenter. La plus grande limitation actuelle est le manque de quais de manutention et de ports fluviaux...)

     

    jeudi 05 juin 2014


    FRANCE 3 => Exercice de secours dans le tunnel fluvial de Balesmes-sur-Marne
    (À partir de 9h30 ce jeudi, un exercice de secours a été organisé à l’intérieur du tunnel fluvial de Balesmes-sur-Marne (Haute-Marne) sur le canal de la Marne à la Saône. Le scénario proposé aux sapeurs-pompiers et aux agents de Voies navigables de France (VNF) exigeait l'évacuation d'une personne blessée légèrement, se trouvant sur un bateau, à l'intérieur du tunnel. La navigation a été suspendue pendant l'exercice...)

    FRANCE BLEU => Les riverains se mobilisent pour nettoyer les berges du Canal Saint-Martin
    (Jeudi 29 mai, la Maison du Canal a organisé une opération "Clean up day" au bord du canal Saint-Martin. Plus de 70 personnes, essentiellement des riverains mais également les amateurs de soirées en bord d'eau, ont passé une partie de la journée à ramasser les déchets sur les rives. 14 kg de mégots ont été collectés en moins d'une heure...)

    LA VOIX DE LA RUSSIE => Canal du Nicaragua: Moscou souhaite participer au projet
    (La Russie a l'intention de participer à la construction du canal du Nicaragua, a annoncé mardi à Moscou Sergueï Riabkov, coprésident de la commission russo-nicaraguayenne pour la coopération économique et commerciale. Appelé à devenir une voie alternative au canal du Panama, le canal interocéanique du Nicaragua devrait relier la mer des Caraïbes, dans l'Atlantique, à l'océan Pacifique. La société chinoise HKND est l'investisseur principal du projet...)



    mercredi 04 juin 2014

    LA DÉPÊCHE => Castelsarrasin. Le port canal va s'étendre jusqu'au quai de la Brunette
    (Lors du Conseil municipal de jeudi 5 juin, Jean-Philippe Bésiers, maire de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne), a prévu d'annoncer, en même temps que la prolongation de la concession du port canal Jacques-Yves-Cousteau, l'extension de sa surface. "Avec l'extension de l'activité du chantier fluvial de Bernard Escorihuela, nous sommes obligés, pour répondre aux normes de sécurité de circulation de Voies navigables de France (VNF), d'étendre la longueur d'accostage des bateaux de plaisance du port canal"...)

    OUEST-FRANCE => Voiles de l'Erdre. Embarquez sur un bateau de légende !
    (Dans le cadre de l'évènement Les Voiles de l'Erdre qui aura lieu les 14 et 15 juin, les commerçants de la Chapelle-sur-Erdre, Carquefou, Sucé-sur-Erdre et Nort-sur-Erdre organisent, du 31 mai au 15 juin, un jeu-concours permettant de gagner des navigations à bord de l'un des Pen Duick. De nombreuses animations sont prévues sur l'eau et sur la terre ferme (marche sur les bords de l'Erdre, concert, exposition)...

    => Grigny : ils iront à la BNF en péniche pour présenter leur exposition
    (Mercredi 11 juin, une centaine d’habitants du quartier de la Grande Borne  à Grigny (Essonne) se rendront en bateau sur la Seine à la bibliothèque François Mitterrand (BNF) à Paris pour présenter une exposition sur le thème « La citoyenneté, un chantier en construction ». L'exposition a été imaginée et réalisée par des jeunes du quartier de la Grande Borne et des élèves de l’Ecole de la deuxième chance...)

    mardi 03 juin 2014

    LE BERRY RÉPUBLICAIN => Dans le cadre de la 15e édition de De Biefs en écluses
    (À l'occasion de la 15e édition de la manifestation De Biefs en écluses, organisée par l'Association pour la réouverture du canal de Berry (Arecabe) à Vierzon, une exposition, des promenades en bateau sur le canal et un colloque sur le thème "Ombres et lumières" ont été proposés ...)

    LA VOIX DU NORD => Vendredi, le canal de Calais va accueillir sa première parade fluviale
    (À l’occasion de la fête maritime et fluviale "Escale à Calais" une grande parade fluviale va rassembler, vendredi 6 juin à partir de 17 heures, une trentaine de bateaux traditionnels sur le canal de Calais, entre le pont de Coulogne et la Cité de la dentelle. La fête, organisée par la Communauté d’agglomération Cap Calaisis, se prolongera samedi 7 et dimanche 8 juin...)

    L'ANTENNE => Anvers développe des services fluviaux intra-portuaires
    (Depuis 2010, la boucle du Premium Barge Service relie chaque jour les terminaux à conteneurs du port d'Anvers sur l'Escaut aux darses portuaires Deurganck et Delwaide. Depuis mai, ce service fluvial conteneurisé intra-portuaire compte une seconde rotation pour une desserte fluviale régulière entre le port du Pays de Waes, situé après l'écluse de Kallo, et les terminaux à conteneurs d'Anvers implantés sur les deux rives de l'Escaut...)
     

    lundi 02 juin 2014

    LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE => Les coches de plaisance restent à quai
    Sur la douzaine de kilomètres encore navigables du canal de Berry, on s'était habitué à voir circuler, à partir de fin avril, les deux narrowboats loués par l'office de tourisme du Val de Cher Saint-Aignan. Mais cette année, les bateaux restent à quai
    Le syndicat intercommunal du canal de Berry, qui gère l'entretien de la voie d'eau sur 42,5 km, en a pris la décision. « Nous sommes avant tout chargés de l'entretien du canal. Je ne suis pas sûr que les bateaux soient de notre compétence », expose Francis Nadot aux yeux duquel « en l'état actuel des choses, ce n'est pas une activité très rentable ». « Peut-être que cela pourrait intéresser une entreprise ? », interroge-t-il.

    L'UNION => Les balades en barque annulées, faute d’eau pour flotter
    (L’office de tourisme de Châlons-en-Champagne a dû annuler ses balades en barque sur les rivières Mau et Nau. En cause, l'abaissement du niveau d'eau des deux cours d'eau pour permettre des travaux sur le barrage de la Marne par Voies navigables de France (VNF). Parmi les groupes dont la réservation a été annulée, se trouvaient les passagers de "La Raymonde", le dernier né des bateaux CroisiEurope, qui se sont vus proposer, à la place de la balade en barque,  un tour en petit train...)

    FRANCE 3 => Le port de Caudebec-en-Caux séduit les bateaux de croisières
    (À Caudebec-en-Caux (Seine-Maritime), sur la Seine, les bateaux de croisières sont nombreux à faire escale. Le port sert de base à des excursions en bord de mer et les commerçants sont ravis. A partir de cette année, les bateaux, qui accédaient auparavant gratuitement au port, devront cependant acquitter une taxe...). NDLR => Il y a six mois, le maire de Caudebec nous faisait part de son désapointement de voir passer, sans s'arrêter, les paquenots fluviaux et leurs 20.000 passagers. Il aura donc été entendu au delà de ses espérances !


    => Retour aux "Murmures d'écluse" quotidiens de FLUVIAL


    FLUVIASCRIBE

    La Presse parle du « fluvial ». Elle en parle bien et le plus souvent en bien.
    Voici le résultat des sélections quotidiennes de FLUVIAL en juin 2014 : ...

    Suite de l'article
  • Inventaire
    La Bourgogne met en fiches son impressionnant patrimoine de canaux
    03 juillet 2014 - 16:12
    Canal du Nivernais - Entrée du tunnel de Breuilles (Photo Région Bourgogne)En février 2012, le Conseil régional bourguignon mettait fin à l’expérience de décentralisation des canaux de Bourgogne. Mais il en fallait plus pour arrêter sur sa lancée un ambitieux projet départemental initié dans le cadre de cette expérimentation : une enquête d’inventaire du patrimoine de la Seille canalisée et des canaux de Bourgogne, du Centre et du Nivernais. L'inventaire est aujourd'hui terminé. Un site Internet lui est dédié et un colloque est prévu en décembre.

    En trois ans, l'équipe de recherche a inventorié tous les ouvrages d'art des quatre voies d'eau, maisons éclusières, ports, rigoles ou lavoirs, mais aussi tout le patrimoine visible depuis la voie d'eau, des châteaux aux usines. 700 fiches "d'objets", comprenant éléments historiques, observations de terrain, photos, cartes et dessins, ont été réalisées pour le seul canal de Bourgogne, des milliers sur les 500 km concernés.

    Photographie complète de l'état actuel des voies d'eau, l'inventaire est à la source de quelques surprises : "Pour le canal du Centre, par exemple, explique Aurélie Lallement, chargée de mission valorisation du patrimoine, il y a un énorme écart entre l'image actuelle d'un canal datant du XVIIIe siècle et la réalité de terrain qui montre un patrimoine restauré, datant dans sa majorité des années 60. Le seul élément réellement du XVIIIe est un petit pont de pierre."

    Les sièges d'avion des pêcheurs de la Seille (Photo Région Bourgogne)Des découvertes, des surprises, des détails insolites, les curieux en trouveront des dizaines, mises en valeur avec précision historique et humour sur le site dédié à l'inventaire. Vous y apprendrez ce qu'est un limnimètre, découvrirez de précieux détails architecturaux et sourirez de ces deux sièges d'avion installés par des pêcheurs en bord de Seille. A terme, l'ensemble des données sera consultable sur le site internet "Architecture et patrimoine".

    L'inventaire a donné lieu à deux expositions itinérantes (qui peuvent être empruntées) et sera le fil rouge, le 12 décembre 2014, d'un colloque sur le thème "Les canaux de Bourgogne, entre histoire et territoires".
    Canal du Nivernais - Entrée du tunnel de Breuilles (Photo Région Bourgogne)En février 2012, le Conseil régional bourguignon mettait fin à l’expérience de décentralisation des canaux de Bourgogne. Mais il en fallait plus pour arrêter sur sa lancée un ambitieux projet départemental initié dans le cadre de cette expérimentation : une enquête d’inventaire du patrimoine de la Seille canalisée et des canaux de Bourgogne, du Centre et du Nivernais. L'inventaire est aujourd'hui terminé. Un site Internet lui est dédié et un colloque est prévu en décembre.
    Suite de l'article
Nouvelle fiche complémentaire


VEDETTE HOLLANDAISE
6/8 couchages
équipement complet
2 postes de pilotage
38000 € à débattre
Tél : 06 50 45 28 00
> en savoir +