Murmures en continu


Recherche par mots-clés



Date de publication

Plus de critères



 









>

les derniers murmures

  • Solidarité
    "Les Rivières de l’Espoir", un flot d'amitié pour des jeunes en difficulté
    18 août 2014 - 11:18
    Les Rivières de l'espoir 1 (Photo S. François)Il y avait "Les Voiles de l'Espoir", une association qui offre chaque année depuis 2001 une semaine de navigation en mer à des enfants en rémission de cancer. Depuis 2012, des membres des "Voiles" ont créé à Tourcoing (Nord) une petite sœur fluviale : "Les Rivières de l'Espoir". L'association, qui fait naviguer sur les canaux des jeunes "à qui la vie n'a pas fait de cadeaux", vient de se constituer en fédération et espère à son tour faire des petits dans d'autres régions...

    A l'origine des "Rivières de l'Espoir", sont plusieurs membres actifs des "Voiles de l'Espoir", parmi lesquels Roger Koziel, capitaine du port de Fouchécourt (Vosges) et Guillaume Gourment, informaticien tourquennois et actuel président des "Rivières" : "Une fois sur l'eau, les jeunes, des adolescents souffrant de troubles du comportement, se retrouvent hors de leur contexte habituel, dans un climat d'amitié. C'est pour eux une petite bulle de paradis. Chaque année, il y a des petits miracles, des jeunes qui s'ouvrent, qui retrouvent le sourire, parfois à la grande surprise de leurs éducateurs".

    Les Rivières se l'espoir 2 (Photo S. François)En 2012, "Les rivières de l'Espoir" ont navigué dans l'agglomération lilloise, faisant même ouvrir des portions de voies d'eau fermées à la navigation. En 2013, les jeunes ont été de Saint-Venant à Armentières et en 2014, de Saint-Venant à Dunkerque. Les bateaux, dix chaque année, sont mis à disposition par leurs propriétaires. Sur chaque bateau, un capitaine et son second, deux jeunes, leur éducateur et cinq passagers payants dont la quote-part (50 euros par jour, repas, visites et animations compris) permet de payer le voyage des jeunes en complément des dons reçus.

    Depuis peu, l'association est devenue fédération et fournit statuts, cahiers des charges et informations à toute personne qui voudrait développer "les Rivières de l'Espoir" dans une autre région. La première association-sœur est en cours de création dans les Vosges, sous l'égide de Roger Koziel.
    Les Rivières de l'espoir 1 (Photo S. François)Il y avait "Les Voiles de l'Espoir", une association qui offre chaque année depuis 2001 une semaine de navigation en mer à des enfants en rémission de cancer. Depuis 2012, des membres des "Voiles" ont créé à Tourcoing (Nord) une petite sœur fluviale : "Les Rivières de l'Espoir". L'association, qui fait naviguer sur les canaux des jeunes "à qui la vie n'a pas fait de cadeaux", vient de se constituer en fédération et espère à son tour faire des petits dans d'autres régions...
    Suite de l'article
  • Fermeture
    Quel avenir pour l'ascenseur à bateaux d'Arzviller ?
    14 août 2014 - 21:05
    Le bac du plan incliné d'Arzviller (Photo PJL)La question de la réouverture du plan incliné d'Arzviller se pose avec acuité après la succession de déboires connus par l'ouvrage depuis un peu plus d'un an. Voies navigables de France (VNF) se refuse à toute conclusion avant le rendu, attendu pour septembre, du rapport des experts, mais n'écarte pas l'idée, en cas de coût élevé des réparations, de faire appel aux collectivités locales...

    Bien que VNF soit peu loquace sur le sujet, la suite d'évènements qui a conduit, le 10 juillet, à une nouvelle fermeture de l'ascenseur commence à être connue. Il semble que ce soit au cours d'une maintenance - le changement de l'axe rompu d'un essieu de l'ouvrage - que l'accident se soit produit. L'opération, déjà réalisée à plusieurs reprises par VNF, nécessite le levage du bac à l'aide d'un vérin. C'est lors de ce levage que la structure se serait vrillée dans un grand craquement du côté opposé à la partie soulevée.

    Lors d'une manifestation de commerçants devant le site le 1er août dernier, Guy Rouas, directeur territorial de VNF Strasbourg, a confirmé devant la presse locale que VNF a bien "pour obligation d'agir pour réparer l'ouvrage, mais pas à n'importe quel prix". Contacté par Fluvial, il nous a confirmé que "la fermeture définitive de l'ouvrage n'était pas envisagée, mais que, dans la pire hypothèse, celle de la reconstruction du bac, cela ne se ferait pas en un an ou deux. Cela nécessiterait des arbitrages et certainement l'implication des collectivités locales". Un désengagement partiel de VNF est prévisible si la facture s'avère élevée.

    De son côté, l’ANPEI s'apprête à saisir la Commission territoriale des voies navigables de Lorraine et de Champagne-Ardenne pour demander que l'ascenseur ne soit plus seulement considéré comme un ouvrage de navigation mais que soit reconnue sa dimension historique. "Avec le classement de l'ouvrage, nous souhaitons l'établissement d'un plan d'intervention préventif, afin que l'on ne coure plus, comme aujourd'hui, après des pannes successives" explique Jean-Michel Zorn, président de l'association des loueurs de bateaux d'Alsace, Lorraine et Ardennes.

    Pour l'ascenseur d'Arzviller, c'est sûr, il y aura un avant et un après "10 juillet"...

    Le bac du plan incliné d'Arzviller (Photo PJL)La question de la réouverture du plan incliné d'Arzviller se pose avec acuité après la succession de déboires connus par l'ouvrage depuis un peu plus d'un an. Voies navigables de France (VNF) se refuse à toute conclusion avant le rendu, attendu pour septembre, du rapport des experts, mais n'écarte pas l'idée, en cas de coût élevé des réparations, de faire appel aux collectivités locales...
    Suite de l'article
  • Logistique
    Green Supply Chain optimise ses émissions de CO2 grâce au fluvial
    13 août 2014 - 08:41
    Sébastien Le Balch devant un conteneur de "Green Supply Chain"Le commissionnaire de transports internationaux Green Supply Chain propose à ses clients de rendre neutres en carbone leurs transports de marchandises. Pour atteindre cet objectif, l'entreprise créée en 2013 par Sébastien Le Balch sur le port de Gennevilliers privilégie le fluvial en pré et post-acheminement, fournit aux entreprises le bilan carbone de leur transport et leur propose de compenser en finançant des plantations d'arbres.
     
    "Le poste transport est très souvent un point noir dans le bilan en émission de gaz à effet de serre des entreprises. Pour celles qui sont soucieuses de leur impact environnemental et en particulier les entreprises de l'économie solidaire, mieux maîtriser ses transports est une priorité". C'est sur cette constatation que Sébastien Le Balch, diplômé de l'Institut supérieur de commerce de Paris après un BTS commerce international, a basé son projet d'entreprise.
     
    A ses clients, Green Supply Chain propose un "package" comportant l'optimisation des transports en privilégiant les modes de transports fluvial et ferroviaire pour les segments de pré et post-acheminement, la fourniture d'un rapport détaillé des émissions de CO2 pour chaque segment du transport et leur comparaison avec une solution routière, et enfin la possibilité de compenser ces émissions grâce à des projets de reboisement. "Privilégier le transport fluvial par rapport au transport routier pour un conteneur entre Le Havre et Paris ou entre Anvers et Strasbourg permet d'économiser 20 à 30% de gaz à effet de serre".
     
    Un an et demi seulement après la création de Green Supply Chain, Sébastien Le Balch organise les transports de plusieurs entreprises de l'économie solidaire comme Les jardins de Gaia, ou encore ceux de Steelcase, le fabricant strasbourgeois de mobilier de bureau.  La jeune entreprise a reçu, en 2013, le trophée de l’innovation fluviale décerné lors du salon River Dating, pour son innovation en matière de développement durable dans le domaine de la logistique.
     
    CONTACT => Green Supply Chain - 60 route Principale du port - 92230 Gennevilliers
    Tél: 01 41 11 92 59 - Site Internet :
    www.Green Supply Chain.fr

    Sébastien Le Balch devant un conteneur de "Green Supply Chain"Le commissionnaire de transports internationaux Green Supply Chain propose à ses clients de rendre neutres en carbone leurs transports de marchandises. Pour atteindre cet objectif, l'entreprise créée en 2013 par Sébastien Le Balch sur le port de Gennevilliers privilégie le fluvial en pré et post-acheminement, fournit aux entreprises le bilan carbone de leur transport et leur propose de compenser en finançant des plantations d'arbres.
    Suite de l'article
  • Décoration
    "Mon-beau-bateau.com" relooke les bateaux de la coque à la cambuse
    07 août 2014 - 07:38
    Stickers de coques (Photo "Mon beau bateau.com")Frustré de ne pas avoir une tête de tigre dessinée sur l'épaule ou un aigle, toutes ailes déployées, dans le dos? Le site Internet Mon-beau-bateau.com vous propose d'appliquer ces dessins, et bien d'autres, non sur votre avant-bras musclé, mais sur la coque de votre bateau. Grâce à des impressions autocollantes, ce spécialiste du sticker et du film adhésif offre de personnaliser vos bordailles, de changer la couleur de la coque ou de refaire un intérieur "façon bois", facilement, proprement et à moindre coût.

    Créé il y a quelques mois à la Rochelle, ce site Internet, émanation de l'entreprise de marquage publicitaire "La Rochelle Créations", propose des stickers de toutes tailles, spécial bateau. Si les thèmes du catalogue (tribal, pirate, animal, régional...) ne vous conviennent pas, il est également possible d'envoyer son dessin ou de passer commande d'un motif personnalisé, à plat ou en relief. Il vous en coûtera 6,40 euros pour un sticker de 20 cm2. La seule limite est celle de l'imprimante numérique qui permet une largeur d'impression d'1,60 m.

    Pare battage imprimé (Photo "Mon beau bateau.com")Les adhésifs utilisés sont des vinyles polymères Haute Performance résistants à l'eau, à l'eau de mer, et au gasoil.  Ils sont garantis jusqu'à 10 ans, suivant les coloris. Faciles à mettre en place, ils peuvent être posés sur l'ensemble de la coque (le "wrapping") pour un changement de couleur ou une rénovation. "Mon-beau-bateau.com" réalise les logos, les lettrages des devises de bateau et propose un kit "immatriculation" pour les bateaux fluviaux. À découvrir également les liserés de coque doubles ou triples sur mesure, les stickers façon bois pour donner un charme "loupe de noyer" à votre cabine ou les housses de pare-battage brodées au nom du bateau...

    Stickers de coques (Photo "Mon beau bateau.com")Frustré de ne pas avoir une tête de tigre dessinée sur l'épaule ou un aigle, toutes ailes déployées, dans le dos? Le site Internet Mon-beau-bateau.com vous propose d'appliquer ces dessins, et bien d'autres, non sur votre avant-bras musclé, mais sur la coque de votre bateau. Grâce à des impressions autocollantes, ce spécialiste du sticker et du film adhésif offre de personnaliser vos bordailles, de changer la couleur de la coque ou de refaire un intérieur "façon bois", facilement, proprement et à moindre coût.
    Suite de l'article
  • Tarifs, promotions et comparaisons...
    Location d'un bateau fluvial : Comparez les prix, profitez des remises...
    06 août 2014 - 12:00
    Apprentissage de la conduite (Photo JPL)Bien sûr il aurait mieux valu vous y prendre à l’avance et réserver suffisamment tôt pour avoir du choix et bénéficier de réductions attractives. Mais, même au tout dernier moment, il y aura encore de belles opportunités à saisir. Et,  à condition de ne pas être trop exigeant sur un modèle de bateau, une région ou une période, vous pourrez profiter de désistements et de reports de dernière minute.
    => 1 Voilà pourquoi nous avons fait évoluer l’outil d’aide à la décision du site Internet de FLUVIAL (http://www.fluvialnet.com/location-bateaux) . Il vous permet aujourd'hui de comparer, région par région, tous les bateaux à louer, leurs équipements et leurs prix !
    => 2 Et puis, du mois d'avril au mois d'octobre, nous maintenons ce "Murmure" ouvert pour y inscrire les ventes-flash, les remises et les promotions de dernière minute des compagnies de location...

    Promotions en cours => ...


    ANJOU-NAVIGATION => 20% de remise en août sur les séjours d'une semaine ou plus, et 15% sur les mini-séjours.


    AQUA-FLUVIAL => Fidélité, longs séjours, famille avec enfants et location de plusieurs bateaux : jusqu'à 15% de remise.

    AQUITAINE NAVIGATION => 20% de remise en août sur les séjours d'une semaine ou plus, et 15% sur les mini-séjours, au départ de Buzet.


    ARDENNES-NAUTISME => Pas (pas encore ?) de promotions en cours...


    AROLLES-MARINE => Des tarifs "groupe", "famille", "couple", ou longs séjours. Et moins 20%, à J-30, pour une semaine de location.


    BABOU -MARINE => -20%, en juillet et en août, pour la location d'un Riviera 1120.

    BATEAU-SUR-L'EAU => Longs séjours et fidélité récompensés. 15% de remise pour une deuxième semaine de location. Et - c'est à noter - 8% de remise sur présentation de la carte "Cashback Lyoness". Cette carte est offerte sur simple demande auprès du patron de "Bateau-sur-l'eau", Alain Bossard.




    BRETAGNE-FLUVIALE => Promotions actuelles : 15% à 20% de réduction en août pour des croisières sur l'Erdre au départ de Sucé sur Erdre. En cours également, quelques promotions exceptionnelles de dernière minute.

    CAMINAV => Des remises cumulables jusqu'à 20%.


    CANAL-ÉVASION => Des remises cumulables jusqu'à 20%. Et même 25% de remise, cet été, pour la location d'un Tarpon 42C...


    CHAMPS-MARINE => Le seul loueur en Île de France et l'un des moins chers de France. 10% de réduction pour la réservation de deux bateaux  ou pour deux semaines de location.



    CHARMES-NAUTIQUES => 20% de remise tout l'été pour une semaine de location sur le CRUISER, l'AURORE 33, l'ORION et l’EAGLE. Et jusqu'à 30% de remise pour deux semaines de location


    CRIS'BOAT => Pas (pas encore ?) de promotions en cours...

    DOUBS-PLAISANCE => Pas (pas encore ?) de promotions en cours...




    ÉMERAUDE-NAVIGATION => 10% de remise sur toutes les croisières jusqu'à fin août.


    FRANCHE-COMTÉ-NAUTIC => Pas (pas encore ?) de promotions en cours...

    LES CANALOUS =>  20% à 30% de remise ("promo last-minute") sur quelques locations en août.



    FRANCE-FLUVIALE => Pas de promotions annoncées pour le moment, mais il y avait 30% de remise en juillet pour des réservations d'une semaine au minimum...

    INTERCROISIÈRES => 20% de remise pour des locations d'une semaine cet été (juillet et août), 15% de remise pour des courts séjours en juillet et en août.


    KUHNLE-TOURS => 10 à 20% de remise sur quelques réservations de dernière minute depuis les bases de Niderviller, Sierck ou Pontailler. Même chose en Allemagne ou en Pologne.


    LE-BOAT => Dernière minute !... Jusqu'à 50% de remise en août et en septembre pour un grand nombre de destinations. Et le carburant gratuit - jusqu'à 500€ - pour tous les "Vision"... Attention, fin des ventes Flash de l'"offre spéciale été"  le 8 août !



    LOCABOAT => De 25 à 45% de remise sur un grand nombre de bateaux et de destinations jusqu'à fin août




    LOT-NAVIGATION => 15% de remise "dernière minute" jusqu'à J-30, et des offres permanentes pour des groupes, des familles, des enfants, des seniors, et un certain nombre de périodes (-10% en août et en octobre).


    MAINE-ANJOU-RIVIÈRES => 10% de remise pour les grandes occasions (voyage de noces...) et pour les capitaines seniors de plus de 60 ans...
    .



    MINERVOIS-CRUISERS => 10% de remise en juillet et en août. Et, pour des propositions de dernière minute  il faudra contacter ce loueur anglais de beaux "narrowboats"

    NAVICANAL => Des remises "dernière minute" de 20 à 40% pour les premières semaines d'août (!)

    NAVIG-FRANCE => C'est affiché sur le site : jusqu'à 30% de remise pour un certain nombre de locations cet été, mais mieux vaut vérifier les disponibilités avec le nouveau moteur de recherche... 

    NICOLS =>  Des promos de 20% en août pour des séjours d'une semaine.


    http://www.house-boat.net/fr/tarifs.aspxPAVILLON-SAÔNE => Jusqu'à 20% de remise en réservant au plus tôt (early-booking). Mais, en dernière minute, ce sera évidemment à négocier...


    SAÔNE-BATEAUX => Des offres promotionnelles jusqu'à 30% de remise pour quelques bateaux, juillet et août.



    SAÔNE-PLAISANCE => 35 à 50% de remise sur quelques bateaux au mois d'août, pour des allers-simples (sans retour à la base de départ).





    SNAILY => Offre de dernière minute : 30% de remise du 2 au 9 août, 20% de remise du 9 au 16 août...



    TOURISME FLUVIAL DU CENTRE => Pas (pas encore ?) de promotions en cours...



    EN CONCLUSION => On compte une quarantaine de compagnies et pas moins de 110 bases de location en France - des milliers de kilomètres de voies navigables, près de 2.000 bateaux à louer et 170 modèles différents ! Alors, n’hésitez pas à utiliser les outils du site Internet de FLUVIAL. Ils sont gratuits et, vous le verrez, ils peuvent vous faire gagner beaucoup de temps et pas mal d’argent.
    =>
     Outil d'aide à la décision pour la location d'un bateau fluvial sans-permis - pour comparer, région par région, tous les bateaux à louer, leurs équipements et leurs prix...
    =>
     www.fluviacarte.com/fr/fluviacap Outil de calcul d'itinéraires fluviaux - Fluviacap, "Fluppy" de son petit nom, est une sorte de Mappy-fluvial qui vous permettra de préparer votre croisière et d'évaluer les distances et la durée du parcours (les trajets les plus courts ou les plus rapides ou avec le moins d'écluses...
    =>
     Index des croisières publiées dans FLUVIAL - Il est fort probable que la croisière que vous vous apprêtez à faire a déjà fait l'objet d'un article dans FLUVIAL. Vous le retrouverez facilement avec l'outil de recherche du magazine parmi les 6.000 articles de 30 ans d'archives...
    => 
    Index des carto-guides de navigation fluviale - Les "Fluviacarte" éditées par FLUVIAL couvrent la quasi totalité des voies navigables de France et de Wallonie
    => 
    Ultimes conseils - Quel bateau louer sans permis ? Où ? Quand ? À quel prix ? Et comment préparer sa croisière...

    Enfin, n'hésitez pas à nous faire partager vos expériences, heureuses ou malheureuses, elles nous aideront à compléter nos informations et nos appréciations.

    Apprentissage de la conduite (Photo JPL)Bien sûr il aurait mieux valu vous y prendre à l’avance et réserver suffisamment tôt pour avoir du choix et bénéficier de réductions attractives. Mais, même au tout dernier moment, il y aura encore de belles opportunités à saisir. Et,  à condition de ne pas être trop exigeant sur un modèle de bateau, une région ou une période, vous pourrez profiter de désistements et de reports de dernière minute.
    => 1 Voilà pourquoi nous avons fait évoluer l’outil d’aide à la décision du site Internet de FLUVIAL (http://www.fluvialnet.com/location-bateaux) . Il vous permet aujourd'hui de comparer, région par région, tous les bateaux à louer, leurs équipements et leurs prix !
    => 2 Et puis, du mois d'avril au mois d'octobre, nous maintenons ce "Murmure" ouvert pour y inscrire les ventes-flash, les remises et les promotions de dernière minute des compagnies de location...

    Promotions en cours => ...
    Suite de l'article
  • Actualités
    Historique des revues de Presse de Fluvial en juillet 2014
    05 août 2014 - 23:32

    FLUVIASCRIBE

    La Presse parle du « fluvial ». Elle en parle bien et le plus souvent en bien.
    Elle continuera sûrement à le faire durant le mois d'août, mais nous ne reprendrons cette revue de Presse que le 1er septembre, une semaine avant la rentrée de votre rendez-vous quotidien avec le "Blogging de Fluvial".
    Bonnes vacances !

    Voici le résultat des sélections quotidiennes de FLUVIAL en juillet 2014 : ...

    jeudi 31 juillet 2014

    L'AVENIR => Ittre: le chaos mais aussi la solidarité (photos)
    (Les inondations accompagnées de boue qui ont touché le centre d’Ittre (Brabant wallon) mardi soir ont ravagé des dizaines d’habitations et de commerces et emporté selon une première estimation une trentaine de véhicules. Si de nombreux habitants sont sinistrés, on ne déplore en revanche aucune victime. Des photos impressionnantes et terribles...)


    BIEN PUBLIC =>Saint-Usage : des bateaux aux petits soins
    (Le chantier naval de Saint-Usage (Côte-d'Or), créé dans les années 70 à proximité du port de Saint-Jean-de-Losne, est une entreprise familiale bien connue des plaisanciers. "De mai à septembre, nous nous chargeons surtout de petites opérations de dépannage : la réparation d’une hélice endommagée, une retouche de peinture si deux bateaux ont eu un accrochage par exemple", explique David Blanquart, le gérant...
    )

    VOIX DU MIDI =>
    Le transfert d la péniche Le Tenace pourrait intervenir courant août
    (À Toulouse, le bateau-restaurant municipal La Daurade, coulé pour une raison encore indéterminée en décembre dernier, puis remis à flot en février, devrait quitter le port de La Daurade dans le courant du mois d’août. En attendant, les travaux préparatoires à son remorquage vers le port de Ramonville ont débuté ce mercredi 30 juillet...
    )

    LE RÉPUBLICAIN => Quai de Langon : la ville se jette à l'eau
    "Les travaux d'aménagement des quais vont commencer en septembre et les Voies Navigables de France (VNF) sont parties prenantes du projet» annonce Philippe Pagnol, le maire de Langon, lors d’une visite inattendue en province de Marc Papinutti, le directeur général de VNF. On pensait pourtant le dossier de l’aménagement des quais de Garonne définitivement enterré. Charles Vérité, l’ancien maire de Langon, avait en effet décrété son aménagement impossible. «Ce projet n’était pas impossible, il fallait juste prendre contact avec VNF et les financeurs dans de bonnes conditions» explique tout sourire le nouveau magistrat de la ville.

    L'INDÉPENDANT => Canal du Midi : 1.000 arbres plantésd'icimars 2015, mais encore 500 à abattre
    (Après un premier semestre 2014 marqué par la fronde des élus contre des campagnes d'abattages jugées excessives, les Voies navigables de France (VNF) lanceront, en octobre 2014, des chantiers éminemment plus populaires. Entre octobre 2014, avec la réalisation des fosses pour les nouveaux sujets, et mars 2015, où la plantation devrait être achevée, ce sont cette fois près d'un millier de plants qui vont être répartis sur dix sites, entre Aude et Hérault )

    mercredi 30 juillet 2014

    CENTRE-PRESSE => Elle découvre le port antique du Vieux Poitiers
    (Morgane Cayre, une jeune archéologue plongeuse deux-sévrienne a découvert l'an dernier, dans le Clain, les vestiges d'un port antique lié à la cité gallo-romaine du Vieux Poitiers. Des sondages sont actuellement menés sur place pour étudier ces vestiges datés du IIe siècle qui semblent confirmer le statut de cité fluviale de premier plan du Vieux Poitiers...)

    L'UNION L'ARDENNAIS => Le bateau restaurant Le Charlemagne est enfin arrivé (vidéo)
    (Vendredi dernier, le bateau restaurant de la communauté de communes Ardenne rive de Meuse a fait son entrée à Givet (Ardennes) par la route. Il était parti lundi matin de Royan (Charente-Maritime) où il a été construit. Il va passer plusieurs semaines au port de Givet pour terminer son équipement et passer contrôles et homologations (vidéo d'1 min)...)


    MIDI-LIBRE =>
    Fabien veille sur la plus haute écluse de Béziers
    (À 27 ans, ce jeune éclusier est responsable de l'écluse de l'Orb à Béziers, sur le Canal du Midi. Rencontre. Fabien Lanet, "look du DJ branché", a pour table de mixage le poste de pilotage de l'écluse de l'Orb, à Béziers : une quinzaine de commandes qui contrôlent l'ouverture des vannes, des portes et de la signalisation de cet ouvrage du canal du Midi. Fabien est un habitué du canal puisque son père était éclusier avant lui...
    )

    mardi 29 juillet 2014

    SUD-OUEST => La Garonne au centre de toutes les attentions
    (Marc Papinutti, directeur général de Voies navigables de France, s'est rendu récemment en Sud-Gironde. Après l'inauguration de la nouvelle agence de la subdivision régionale à Cadillac, il s'est rendu au port de Castets-en-Dorthe où l'attendait notamment le président de l'association des Pêcheurs aux engins et aux filets. Il a ensuite rejoint la sous-préfecture pour parler développement et problèmes d'entretien des berges et des digues...)


    LE BIEN PUBLIC
    =>
    Les cambrioleurs du Canal de Bourgogne
    (Dans la nuit de jeudi à vendredi, des vols ont eu lieu dans des maisons éclusières des écluses 68 et 72, à Thorey-en-Plaine et Aiserey (Côte-d'or), le long du canal de Bourgogne. Six scooters, deux téléphones portables et un micro-ondes ont disparu. La brigade de gendarmerie de Genlis est en charge de l’enquête...
    )

    INFO-NORMANDIE =>
    Un batelier signalé disparu est retrouvé mort dans la Seine, à Saint-Aubin-lès-Elbeuf
    (Le corps sans vie d'un batelier a été repêché dimanche dans la Seine à Saint-Aubin-lès-Elbeuf. Le quinquagénaire, domicilié à Sotteville-lès-Rouen, avait été signalé disparu depuis la veille, alors qu'il devait entreprendre des travaux d'entretien sur son bateau "Atlantis". La thèse de la mort accidentelle, par noyade, serait privilégiée...)

    lundi 28 juillet 2014

    LE RÉPUBLICAIN LORRAIN =>
    Plan Incliné de Saint-Louis Arzviller : le public accueilli dès le 1er août
    L’ascenseur à bateaux du plan incliné reste inexploitable jusqu’à la fin de l’année après l’incident survenu le 10 juillet mais six salariés de l’Association touristique reprendront du service le 1er août pour accueillir le public sur le site. Cette reprise d’activité est possible grâce à l'indemnisation de l'association par Voies Navigables de France à hauteur de 200.000 euros, pour combler les pertes d’exploitation de l’année 2013...


    L'USINE NOUVELLE =>
    3,5 millions d'euros d'investis dans les infrastructures du port fluvial de Givet
    Sur le port de Givet (Ardennes), en passe de devenir une base arrière pour les grands ports de la mer du Nord, la société Eau et Force, qui en est propriétaire, a investi dans un nouveau bâtiment, une plateforme de stockage et l’aménagement d’un quai...


    LE PARISIEN => Les habitants consultés sur le port de Bonneuil
    La mairie de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) vient de publier sur son site Internet un questionnaire destiné aux habitants sur les éventuelles nuisances du port autonome de Bonneuil. Ce questionnaire intervient quelques semaines après l'annulation de l'arrêté d'exploitation d'une usine de bitume sur le port, à la suite des recours déposés par des riverains saint-mauriens et l'ancienne municipalité...


    vendredi 25 juillet 2014

    L'AVENIR => Péronnes-lez-Antoing: les chantiers navals Plaquet remis à flots
    (À Péronnes-lez-Antoing (Belgique), les chantiers navals Plaquet pourraient bien être sauvés in-extremis après avoir fait aveu de faillite en mars dernier. Le tribunal de commerce de Tournai vient en effet d'accepter leur reprise par l'industriel Paul Bertrand, président de la Chambre de Commerce et d'industrie de Wallonie picarde. Les chantiers devraient reprendre leur activité la deuxième quinzaine d'août, sous un nom qui "sera très proche de celui des anciens chantiers navals"...)
     
    WK-TRANSPORT-LOGISTIQUE => Les ports intérieurs européens veulent devenir des hubs multimodaux
    Lors de la réunion de la Commission des transports et du tourisme du Parle­ment européen le 7 juillet, la Fédération européenne des ports intérieurs (Fepi) a demandé aux nouveaux députés européens de garder le cap de la multimodalité des transports. L'accent a été mis sur la nécessité de bonnes infrastructures et d'entretien des voies navigables pour que les ports intérieurs jouent leur rôle de hubs multimodaux...
     
    ACTU-ENVIRONNEMENT=> Un rapport parlementaire pointe le déficit fluvial français
    (Le 22 juillet, un rapport d'information a été présenté au Sénat par François Grignon (Bas-Rhin) et Yves Rome (Oise) sur le thème "Voies navigables de France : un canal d'avenir au service du développement durable". "La France possède un quart du réseau fluvial navigable Ouest-européen mais ne pèse que 8% du transport fluvial", s'étonnent les sénateurs. Le rapport insiste sur la nécessité de réaliser le canal Seine-Nord et sur un réseau fluvial en mauvais état et peu adapté aux grands gabarits...)


    jeudi 24 juillet 2014

    LE DAUPHINÉ => Non, le bateau-mouche n’est pas Parisien...
    (Les bateaux-mouches parisiens sont des monuments de la capitale au même titre que Notre-Dame ou les bouquinistes. Et pourtant, c'est à Lyon, dans le quartier de la Mouche, que les premiers bateaux-mouches ont été construits avec pour devises "Mouche 1", "Mouche 2"... Trente d'entre eux ont été acheminés à Paris pour l’Exposition universelle de 1867. Ils deviendront "bateaux-mouches" après la Seconde Guerre mondiale)

    L'UNION => Le propriétaire de Mi-Lou empêche le déchirage de sa péniche
    (À Vitry-le-François, le "Mi-Lou" est abandonné depuis 2007 sur le port de Givet, le long du chantier naval Garnier. Pour éviter que le bateau ne sombre et ne bloque la navigation, Voies navigables de France a prévu son déchirage, mais attend toujours la preuve de l'insolvabilité du propriétaire pour pouvoir intervenir. Deux autres bateaux sont également abandonnés sur le port depuis plusieurs années...)

    LE FIGARO
    => Eiffage construit la plus grande écluse du monde à Anvers
    (Associé au belge Jan De Nul et au néerlandais BAM, Eiffage a été préféré à Vinci et au belge Besix en 2011 pour fabriquer cet ouvrage exceptionnel. Un contrat de 273 millions d’euros où les trois partenaires sont associés à parts égales. À Anvers, le chantier du siècle a commencé dès 2011. Et l’écluse ne sera mise en service que mi-2016. Tout est démesuré dans cette opération. Aujourd’hui, alors que les travaux sont bien avancés, 4,5 millions de mètres cubes de terre ont été élevés par d’énormes bulldozers et autres camions à benne. Il en reste encore autant à retirer...)


    mercredi 23 juillet 2014

    SUD-OUEST => 500 kg de munition découverts dans le canal de Marans
    (Mardi 15 juillet, 500 kg de projectiles de mortier allemands, anglais et français ont été mis à jour dans le canal de Marans. Ces éléments qui datent de la Seconde Guerre mondiale ont été détruits les jours suivants par les démineurs de La Rochelle, sur un site exploité par l'entreprise Eiffage à Saint-Ouen d'Aunis...)

    OUEST-FRANCE => Nicols yacht à Cholet. Un de leur bateau en modèle réduit
    (Eric et Maud, un couple du Lot-et-Garonne passionné de modélisme a réalisé un modèle réduit, au 1/5e, du Confort 1350, un bateau conçu par Nicols yacht. Ils ont présenté le résultat de « 3 000 heures de travail », lundi matin, au lac Ribou, à Cholet (Maine-et-Loire)...
    )

    ROMANIA
    =>
    En Roumanie, la ville de Timisoara veut développer le transport public fluvial sur le canal Bega
    (La ville de Timisoara, à l'ouest de la Roumanie, a commandé sept "vaporettos" pour assurer le transport de passagers sur le canal de Bega dès l'an prochain. Des travaux ont débuté l'an dernier pour réparer les berges du canal et le rendre navigable. L'objectif est de réduire le trafic routier dans la ville (article en anglais)...)


    mardi 22 juillet 2014

    LE JOURNAL DU CENTRE => J'ai testé pour vous : un bateau à flotteurs en bois
    (Chaque été, sur le canal du Nivernais, l'association Flotescale fait naviguer son "train de bois", une embarcation de quinze stères de bois, dix tonnes et environ 50 cm de hauteur qui flotte naturellement, mais est équipé de deux moteurs. Le journaliste a testé et saisi la perche au départ de Villiers-sur-Yonne, près de Clamecy (Nièvre) mais... "Attention, si tu ripes, tu vas barquez?!"...)


    DIGISCHOOL =>
    Invention extraordinaire pour sensibiliser les jeunes à l'éco-responsabilité : le bateau prêt à s'envoler
    (En Suisse, le concours HydrosContest, lancé par l'entreprise Hydros, mobilise 13 équipes de 7 pays qui s'affrontent pour construire le bateau le plus rapide et le moins consommateur d'énergie. L'équipe de l'ENSTA de Bretagne prévoit de faire cette semaine, sur le lac Léman, une démonstration de son invention, un bateau qui semble voler sur l'eau...
    )


    L'AVENIR =>On a testé le péniche-stop
    (En Belgique, le journaliste Arnaud Huppertz a testé le "péniche-stop" sur le canal Charleroi-Bruxelles entre l’écluse d’Ittre et le plan incliné de Ronquières. Les bateliers sont trop pressés et casaniers pour prendre des "bateaux-stoppeurs" le prévient l'éclusier. Denis Dagnelie le fera mentir en accueillant l'audacieux sur son "Merrimack" qui remonte à vide vers Charleroi...
    )


    lundi 21 juillet 2014

    WK-TRANSPORT-LOGISTIQUE => "La flotte fluviale de Lafarge s'adapte à l'activité globale du groupe"
    Dans un entretien avec le Journal de la marine marchande, Marco Cancedda, directeur de secteur granulats Ile-de-France et Nord Picardie de Lafarge, explique comment le groupe utilise le transport fluvial pour ses sites en bord de rivière. "Pour transporter des matériaux pondéreux, la voie fluviale demeure la meilleure option"...

    L'AVENIR => Un bateau de plaisance prend feu
    (Un incendie s’est déclaré dimanche après-midi, pour une raison encore indéterminée, sur un bateau de plaisance amarré rue de l’Ecluse à Visé (Belgique). Le bateau était vide au moment du sinistre. Il n’y a pas eu de blessé...)

    L'UNION => Se baigner dans le canal : interdit mais surtout dangereux
    (Voies navigables de France rappelle encore une fois qu'il est interdit de se baigner dans les canaux. Les risques sont grands de rencontrer des difficultés pour remonter sur les berges, d'être heurté par un bateau, de s'intoxiquer ou d'attraper la leptospirose. "L’eau est très opaque. On ne distingue pas à 30 mètres. Il y a aussi des micro-algues… Tout cela rend difficile un sauvetage" ajoute Corinne Bieth, responsable de la subdivision VNF de Châlons...)


    vendredi 18 juillet 2014

    FRANCE 3 => Fermeture du plan incliné d'Arzviller : une catastrophe économique et touristique
    VNF vient de l'annoncer : l'ascenseur à bateaux d'Arzviller ne sera pas rouvert avant la fin de l'année 2014. Les acteurs économiques qui vivent en grande partie d tourisme sont catastrophés. C'est la conséquence de la rupture d'un essieu au niveau du bac. Au moins 10 mois de travaux seront nécessaires, voire plus selon Guy Rouas, le directeur territorial de VNF à Strasbourg, cité par les Dernières Nouvelles d'Alsace, hier, jeudi 17 juillet 2014.


    LE PARISIEN
    =>
    Des créations d'emplois en perspective
    (À Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), l'aménagement d'un grand port fluvial est prévu dans le quartier des Ardoines. La création d'emplois est "l'un des grands objectifs, assure Etienne Dereu, directeur de l'aménagement des Ports de Paris, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), 8 000 personnes travaillent sur le port. Certes, c'est une plate-forme, et le port urbain de Vitry sera plus petit, mais ce sera générateur d'emplois"...)


    RTBF =>
    La Barquerolle: le seul bateau fluvial adapté aux moins valides
    (Condition pour monter à bord de la "Barquerolle" : avoir au moins un passager valide sur les dix personnes que le bateau peut embarquer. Les bénévoles de l'association liégeoise "L'Ancre bleue" ont lancé ce projet en 2006 pour " mettre ensemble valides et non valides dans ce lieu étroit qu’est la Barquerolle". Le bateau a accosté cette semaine pour la première fois à Namur (Belgique), au port de Jambes...
    )

     
    jeudi 17 juillet 2014

    COURRIER PICARD => Le canal Seine-Nord Europe se remet sur les rails
    (Mercredi 16 juillet, le préfet de Picardie a présenté à Amiens les éléments de la concertation sur le bief de partage d’Allaines à Havrincourt. Un secteur dans lequel Voies navigables de France (VNF) sera amené à revoir le tracé pour coller aux recommandations de la mission de reconfiguration qui préconisait une réutilisation du canal du Nord afin d’abaisser les coûts d’un ouvrage jugé trop cher...)

    LA DÉPÊCHE => Déménagement en bord de canal pour VNF
    (À Agen (Lot-et-Garonne), Voies navigables de France (VNF) vient d'inaugurer un nouveau centre de maintenance de 400 m2 au bord du canal latéral à la Garonne. "Cela va permettre de réduire les durées d'intervention, les rendre plus faciles et offrir un meilleur service aux usagers" estime Jacques Noisette, responsable communication de VNF sud-ouest...
    )

    LA DÉPÊCHE => Vandalisme au port de l'embouchure
    (Dans la nuit du 13 au 14 juillet, des embarcations ont été vandalisées au port de l'Embouchure, sur le canal du Midi, à Toulouse (Haute-Garonne). Deux barques et un bateau ont été désamarrés. "Les conséquences de ces actes inconsidérés sont multiples” explique Jean-Marc Cabot, responsable de l'entreprise Navicanal. “Ce sont les dégâts pouvant être occasionnés par les bateaux qui sont importants. Les piles de pont peuvent être fragilisées"...
    )



    mercredi 16 juillet 2014

    FRANCE 3 => La péniche, la "Pax Mea", qui menaçait de couler, a été stabilisée grâce aux mariniers venus en renfort
    (Les interviews de Daniel Keck, patron du "Pax Mea", et de Roger Fournie, patron du "Bahamas" après le sauvetage du "Pax Mea" qui menaçait de couler lundi 14 juillet à Rouen près du Pont Corneille. Les mariniers ont pu passer une amarre sous la coque du bateau pour la relier aux autres bateaux et la maintenir à flot...)

    L'AISNE NOUVELLE
    =>
    Chauny : l’écluse passera à l’hydraulique
    (Sur le canal de Saint-Quentin, quatre écluses sont maintenant télécommandées. Les employés, passés de huit à quatre, gèrent désormais les ouvrages à distance, "par téléphone". De nouveaux travaux sont prévus en fin d'année pour passer les écluses d'un fonctionnement électronique à un système hydraulique...)
     
    LA DÉPÊCHE => Le Tenace gâche la carte postale
    (Le bateau " Le Tenace" qui a coulé le 22 décembre 2013 dans la Garonne toulousaine n'a toujours pas été évacué. Il est régulièrement squatté et les alentours se dégradent. La Municipalité, qui a porté plainte contre des dégradations, vient de nettoyer le site et d'installer de nouvelles barrières autour du "Titanic Toulousain"...)


    mardi 15 juillet 2014


    LES ÉCHOS => Le canal Seine-Nord, un canal de croissance pour l’avenir
    Huit députés de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale sont signataires d'un appel à lancer " sans plus tarder, la construction du canal Seine Nord qui sera, nous en sommes persuadés, un nouveau canal de croissance durable pour la France". Parmi eux, Rémi Pauvros, député du Nord et auteur d'un rapport sur la reconfiguration du projet du canal Seine-Nord Europe...
     
    LA VOIX DU NORD => Brouckerque: le feu prend à bord d’une péniche, mais ne fait pas de blessé
    Dimanche après-midi, sur le canal de Bourbourg, au niveau de Coppenaxfort, près de Brouckerque (Nord), un feu d’une grande violence a pris sur un bateau habitable. Une trentaine de sapeurs-pompiers sont intervenus ainsi que la gendarmerie. Les causes du sinistre ne sont pas encore connues...

    L'INDÉPENDANT => Platanes du Canal du Midi : des abattages en attendant la solution
    Un coup de tronçonneuse circulaire à la base du tronc, c'est ainsi que sont marqués les platanes déjà dévitalisés et destinés à être abattus le long du canal du Midi. La deuxième vague d'abattage de l'année débutera après la mi-août... 


    vendredi 11 juillet
    2014


    L'ANTENNE => EPF migre vers une holding financière coopérative

    (L'association Entreprendre pour le fluvial (EPF), créée en 2007 pour promouvoir le transport fluvial, devient une société coopérative d'intérêt collectif (SCIC). "EPF doit se transformer en entreprise sous une forme compatible avec sa mission collaborative et avec les attentes des investisseurs de long terme" explique son président, Christian Parent...)


    WK - TRANSPORT LOGISTIQUE => Prix du transport au premier trimestre : seul l'aérien affiche une hausse significative
    (Les prix du transport de fret ont augmenté plus nettement dans l'aérien que dans le routier et le fluvial au 1er trimestre 2014. Quasi stable sur un an (-0,1%), le transport fluvial est orienté à la hausse : +0,3%, malgré une chute de 0,4% à l'international. Le bassin Seine stagne (-0,1%), tandis que le bassin Nord-Pas-de-Calais progresse de 2,4%...)

    SUD-OUEST => Le canal et son « rideau de fer »
    (Depuis trois semaines, Voies navigables de France a lancé des travaux sur la berge du canal du Midi à hauteur de la zone industrielle de Bon-Encontre (Lot-et-Garonne). Un nouveau rideau de palplanches est battu afin d'éviter les fuites sur les terrains avoisinants...)


    jeudi 10 juillet 2014

    STRATÉGIE LOGISTIQUE => « Malgré les optimisations, il y a surcoût… »
    (Laurent Kamiel, directeur des flux de l’enseigne Franprix, est revenu sur l’expérience d’acheminement des marchandises par barge à Paris, entamée en 2012. "il existe un surcoût (par rapport au transport routier), partagé à 50% entre Franprix et l’aide de l’Etat. La disparition de l’aide de l’Etat au coup de pince (...) pourrait même remettre en cause le projet car l’investissement deviendrait trop important...)

    LE MONITEUR => Le canal Seine-Nord Europe enfin relancé
    (Voies Navigables de France (VNF) vient de lancer la consultation pour la conduite d’opération et l’assistance à maîtrise d’ouvrage nécessaires à la réalisation du canal Seine-Nord Europe. La consultation prend la forme d’un appel d’offres restreint comportant une tranche ferme et dix-neuf tranches conditionnelles. Les candidats ont jusqu’au 8 août pour adresser leurs dossiers à VNF...)

    LE JOURNAL DU DIMANCHE => Dix idées pour passer un bel été au bord de l'eau
    (Le Journal du Dimanche fait le point sur les activités nautiques disponibles à Paris et environs cet été. Le choix est large, des bateaux sans permis du bassin de la Villette aux bateaux-guinguettes en passant par les croisières vers les îles de Seine et les virées en ski nautique, surf, paddle ou rafting...)
     

    mercredi 9 juillet 2014


    OUEST FRANCE => Canal de Nantes à Brest. Les conséquences des tempêtes encore visibles
    (La portion finistérienne du canal de Nantes à Brest reste encore marquée par les intempéries. D'après Christophe Hériaud, directeur du Smatah, il faudra attendre deux à trois ans avant que le canal ne retrouve sa forme normale.
    Entre l'écluse de Trésiguidy et l'écluse de Kerbaoret, ainsi qu'en amont de l'écluse de Boudrac'h, la plus grande prudence est demandée aux bateliers, le chenal risquant d'être encore encombré...)

    WK-TRANSPORT-LOGISTIQUE => Le port d'Anvers risque de perdre un important trafic de voitures d'occasion
    (Depuis le 1er janvier, un règlement de l'administration belge limite les paiements en cash à 3000 euros pour les expéditions outre-mer de voitures d’occasion. Selon les responsables de la Fédération belge des exportateurs de véhicules neufs et d'occasion, cette mesure risque de détourner des trafics d’Anvers vers d’autres ports étrangers. En France, la même limite est fixée à 15 000 euros, avec des possibilités de flexibilité...)

    LE TEMPS => La CGN met à l’eau un bateau rénové pour les pendulaires
    (Les autorités vaudoises (Suisse) et de Haute-Savoie (France) ont remis en service jeudi dernier le bateau  «Ville-de-Genève» sur le lac Léman. L'ancien bateau touristique, adapté au transport des "pendulaires", assurera la navette entre Lausanne et Thonon. Le canton et le département français riverain ont également décidé d’examiner les besoins en infrastructures face à la croissance constante des usagers des transports lacustres...)

    mardi 8 juillet 2014


    LA TRIBUNE => Jean-Yves Durance : « Le fluvial peut être durable et rentable »
    (Les Trophées 2014 de la mobilité, organisés par le Stif dans le cadre des Assises de la mobilité, viennent de récompenser le projet Ludeb, porté par la CCI Hauts-de-Seine, qui vise au développement des transports fluviaux dans la logistique urbaine sur le marché du mobilier de bureau. "Le fluvial créé une rupture de charge qui doit être compensée par des avantages. L'innovation est donc aussi technique, car nous modifions le cadencement de fabrication et de sortie d'usine pour l'adapter au fluvial," explique Jean-Yves Durance, président de la CCI...)

    L'UNION 
    => Laissez-vous mener en bateau sur l’Aisne à Soissons
    (À Soissons (Aisne), l'association Voiles du Soissonnais propose chaque été des activités nautiques sur l'Aisne. Depuis le week-end dernier et jusqu'au 28 septembre, il est possible de faire des balades en vedettes et de louer des pédalos, des canoës ou des "bachots", des barques âgées de 80 à 100 ans restaurées par les membres de l'association...)

    LA VOIX DU NORD => Un corps repêché ce matin à l'écluse d'Hennuin
    (Ce sont les agents de Voies navigables de France (VNF) qui ont alerté les secours ce matin. Ils venaient de découvrir la veste d’un de leurs collègues posée au sol, près de l’écluse, et ont craint le pire. Deux plongeurs de Saint-Omer ont remonté le corps en fin de matinée. L'homme identifié par ses collègues était âgé de 60 ans. Il devait partir à la retraite aujourd'hui)

    lundi 7 juillet 2014

    ACTEURS DE L'ECONOMIE => Le port de Salaise Sablons sort de sa réserve
    (La zone industrialo-portuaire de Salaise-Sablons près de Vienne (Isère), lance la commercialisation et l’aménagement de 200 hectares. 30 sont déjà disponibles. Équidistant de Lyon et Valence sur l'axe stratégique de la vallée du Rhône, reliée au fer et au fleuve, le site comprend déjà 90 hectares occupés par une vingtaine d'entreprises représentant 900 emplois...)

    LA DÉPÊCHE => Bain de jouvence pour Le Cri de la mouette
    (A Toulouse, le bateau du bar musical "Le Cri de la mouette" a quitté le canal de Brienne pour rejoindre le Pont des Demoiselles sur le canal de Midi afin de subir une révision. Deux mois seront nécessaires pour rafraîchir la salle de concert flottante et changer la couleur de sa coque. Le bateau sera de retour en septembre sur les allées de Barcelone...)

    LE MENSUEL DE RENNES => Expédition en bateau sur la (merveilleuse) Vilaine
    (Des journalistes du Mensuel de Rennes ont remonté le fleuve Vilaine de Redon à Rennes dans un bateau de location en trois jours et cinq étapes. Ils publient leur reportage cette semaine avec une ambition : réparer l'injustice faite à la Vilaine, selon eux bien mal aimée des Rennais. "D’écluses en pontons, de vallées escarpées en marais reculés, ils ont conforté une certitude : la Vilaine porte mal son nom"...)

    vendredi 04 juillet 2014

    RTL => Les éclusiers du Canal du Midi n'ont pas encore disparu
    (Certains métiers disparaissent, touchés par les nouvelles technologies. Le métier d'éclusier est l'un d'eux. Sur le canal du Midi, les écluses sont de plus en plus automatisées. Mais surveillance et sécurité obligent sur un canal qui accueille dix mille plaisanciers par an, le regard de l'éclusier y est encore irremplaçable. Le magazine Le Point de cette semaine consacre un dossier à ces métiers qui changent...)

    CONSTRUCTION CAYOLA => Le canal de Panama franchit une nouvelle étape
    (L'élargissement du canal de Panama se poursuit. Sur le côté pacifique, plus de 2 millions de m3 de béton ont été coulés la semaine dernière dans l'un des monolithes implanté près du mur ouest de l'écluse du milieu. La construction de deux écluses nécessite un total de 4,3 millions de m3 de béton. Le volume de béton coulé à ce jour côté Atlantique s'élève à 1,8 millions de m3...)

    INFO CHALON => Et une petite promenade-goûter sur la Saône, ça vous dit ?
    (Roger Collins, capitaine du "Delta" propose des balades sur la Saône de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) à Crissey et Lux. Le "Delta", construit en 1938, a été bateau de commerce, sous la devise "Le Raymond". Réquisitionné par les Allemands pendant la guerre, il a servi au transport de marchandises jusqu’en 1984 à Gênes avant de revenir à Valence pour devenir bateau-restaurant...)

    jeudi 03 juillet 2014

    METRONEWS => Canal du Midi: 320 000 euros de dons récoltés pour replanter les platanes malades
    (La première année de recherche de dons pour remplacer les platanes du Canal du Midi atteints par le chancre coloré a permis, selon Voies Navigables de France (VNF), de récolter 220 000 euros...)

    GRAND LYON MAGAZINE => Découvrez les Rives de Saône en péniche
    (Le Grand Lyon organise tout l'été des animations autour des Rives de Saône réaménagées, en partenariat avec quatre associations. Au programme, des balades en journée ou en nocturne pour découvrir les rives de Saône, leur faune et leur flore et des croisières-repas de Lyon à Rochetaillée-sur-Saône...)

    ENVISCOPE => Transport fluvial : La CNR investira 30 millions dans son programme Mission d’Intérêt Général
    (La Compagnie nationale du Rhône (CNR) va investir 30 millions dans le volet « transport fluvial » de son plan Missions d’intérêt général pour la période 2014-2018. En projet, le renforcement du port Edouard-Herriot à Lyon, la requalification de la zone industrielle de Salaise-sur-Sanne, un port public au Pouzin, un système automatique d'identification des bateaux et un simulateur pour former les bateliers...)
     

    mercredi 02 juillet 2014

    LA DÉPÊCHE => Concession du port : signature imminente pour la mairie !
    (Un temps en concurrence avec Véolia dans la ré-attribution de la gestion du port par Voies navigables de France (VNF), la municipalité de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) a finalement décroché le contrat et continuera à exploiter le site. Pour convaincre VNF de lui laisser l'exploitation et l'aménagement du port, la ville a promis près de 300 000 euros d'investissements, qui seront compensés par une hausse progressive des tarifs des usagers...)

    LA VOIX DU NORD => La verrerie AGC Boussois teste le transport par voie d’eau et pourrait remettre les péniches à flot
    (Après avoir remis en service sa voie ferrée, l’usine AGC Boussois (Nord) teste le transport par voie d’eau sur la portion de la Sambre située entre Landrecies et Charleroi. Si les résultats sont concluants, les Freycinet pourraient être remis à l’eau d’ici six mois. Il y a quelques années, soixante à soixante-dix bateaux tournaient en continu sur la Sambre pour l'usine de verre...)

    FRANCE 3 => La péniche bloquée depuis 5 jours a pu repartir mardi soir
    Le chargé bloqué, engravé, depuis vendredi dernier dans une écluse de garde du canal du Rhône au Rhin près de Besançon, a été relevé de quelques centimètres mardi après-midi. Après qu'une partie de sa cargaison, 25 à 27 tonnes d'oxyde d'aluminium, ait été retirée, le bateau a enfin pu reprendre sa navigation pour sa destination finale : l'Allemagne. (NDLR => Le constat est amer : Aujourd'hui, faute d'entretien, le Doubs ne peut guère supporter plus de 180 tonnes, et encore...).

    mardi 1er juillet 2014

    LA DÉPÊCHE => Le mystère des bouées volées aux pieds des escaliers de Saint-Pierre
    (Ces derniers mois, ce sont huit bouées de sauvetage qui ont été volées ou détériorées aux pieds des escaliers de Saint-Pierre, le long de la Garonne à Toulouse. Une alarme sonore et visuelle sur la bouée, des caméras de surveillance ou la pédagogie sont les réponses étudiées par la Mairie de Toulouse et le Réseau fluvial toulousain...)

    LE PARISIEN => Bientôt des croisières sur l'Oise à bord de ce bijou
    (Elle était annoncée depuis plusieurs années, mais le projet n'avait pu se concrétiser. La péniche croisière de la Cité des bateliers, qui a son siège à Longueil-Annel, sera mise en service dans le courant de l'année prochaine...) 

    LE JOURNAL DES DEUX RIVES => Mounir Satouri (EELV) : "Il y a un manque d'écoute !"
    (Mounir Satouri, président du groupe EELV à la Région, s'exprime sur le Port industriel et sur la plaisance dans la boucle de Triel. Il exhorte toutes les parties à se réunir afin de sortir de l'impasse. Pour lui, une solution serait la cohabitation entre le Port industriel et la Marina actuelle...)


    => Retour aux "Murmures d'écluse" quotidiens de FLUVIAL

    => Vous pouvez aussi retrouver tous les historiques des "Revues de Presse" de Fluvial :

    - Historique des "
    Revues de Presse " de juillet 2014

    - Historique des "Revues de Presse " de juin 2014
    - Historique des "
    Revues de Presse " de mai 2014
    - Historique des "
    Revues de Presse " d'avril 2014
    - Historique des "
    Revues de Presse " de mars 2014

    - Historique des "
    Revues de Presse " de février 2014
    - Historique des "Revues de Presse " de janvier 2014
    - Historique des "Revues de Presse " de décembre 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse " de novembre 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse " d'octobre 2013

    - Historique des "
    Revues de Presse " de septembre 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse " de juillet 2013
    - Historique des "Revues de Presse" de juin 2013 
    - Historique des "
    Revues de Presse" de mai 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse" d'avril 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse" de mars 2013

    - Historique des "
    Revues de Presse" de février 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse" de janvier 2013
    - Historique des "
    Revues de Presse" de décembre 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de novembre 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" d'octobre 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de septembre 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de juillet 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de juin 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de mai 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" d'avril 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de mars 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de février 2012
    - Historique des "
    Revues de Presse" de janvier 2012
    - Historique des
    "Revues de Presse" de décembre 2011
    - Historique des
    "Revues de Presse" de novembre 2011
    - Historique des "
    Revues de Presse" d'octobre 2011
    - Historique des "
    Revues de Presse" de septembre 2011
    - Historique des "
    Revues de Presse" de juillet 2011
    - Historique des
    "Revues de Presse" de juin 2011
    - Historique des
    "Revues de Presse" de mai 2011
    - Historique des
    "Revues de Presse" d'avril 2011

    FLUVIASCRIBE

    La Presse parle du « fluvial ». Elle en parle bien et le plus souvent en bien.
    Elle continuera sûrement à le faire durant le mois d'août, mais nous ne reprendrons cette revue de Presse que le 1er septembre, une semaine avant la rentrée de votre rendez-vous quotidien avec le "Blogging de Fluvial".
    Bonnes vacances !

    Voici le résultat des sélections quotidiennes de FLUVIAL en juillet 2014 : ...

    Suite de l'article
  • Logistique
    Des brasseurs belges testent le transport fluvial entre Louvain et Jupille
    04 août 2014 - 15:55
    Le "Patmar" charge des pierres à l'aller et des bières au retour... (Photo Celis-nv)À la mi-mai, le groupe de brasseurs "AB InBev" a lancé un projet pilote de transport fluvial de casiers de bouteilles vides consignées (les "vidanges") entre Louvain et Jupille, en Belgique. Le projet, mené en association avec une entreprise de matériaux de construction, fera l'objet d'une évaluation, notamment en termes d'émissions de CO2. Ce projet est l'une des facettes d'une culture d'entreprise qui vise à créer "un monde meilleur".

    L’entreprise de matériaux de construction "André Celis-nv" achemine régulièrement des matériaux de Jupille vers Louvain sur une barge qui, une fois sa cargaison déchargée à Louvain, retourne à vide vers Jupille. Les brasseurs d'"AB InBev" ont donc proposé à l'entrepreneur de transporter leurs casiers de bouteilles vides sur le trajet retour (des pierres à l'aller, des bières au retour...)

    Un projet pilote a été mis au point entre les deux entreprises pour une phase de tests. Le vendredi 16 mai, une première barge remplie de bouteilles a quitté la brasserie de Louvain pour rejoindre celle de Jupille trois jours plus tard. Le chargement équivalait à celui de treize camions. Ces tests vont permettre aux brasseurs de comparer les avantages du transport fluvial par rapport au transport routier, notamment en termes d'émissions de CO2.

    Le groupe ""AB InBev", brasseur leader au niveau mondial, s'est en effet fixé pour objectif de devenir "la meilleure entreprise brassicole qui unit les gens pour un monde meilleur", en agissant sur trois axes : la promotion de la consommation responsable, l’implication des communautés et la protection et la préservation de l’environnement. Ce dernier axe est décliné en sept objectifs environnementaux auquel est venu s'ajouter récemment un 8e objectif : la réduction de 15% des émissions de carbone des opérations logistiques.


    NOTE => "InBev Belgium" fait partie d’"Anheuser-Busch InBev", présent dans 24 pays avec plus de 200 marques, dont Stella Artois, Jupiler, Leffe, Hoegaarden et Belle-Vue. L’origine du groupe remonte à 1366 avec la brasserie "Den Hoorn", établie à Louvain.
    Le "Patmar" charge des pierres à l'aller et des bières au retour... (Photo Celis-nv)À la mi-mai, le groupe de brasseurs "AB InBev" a lancé un projet pilote de transport fluvial de casiers de bouteilles vides consignées (les "vidanges") entre Louvain et Jupille, en Belgique. Le projet, mené en association avec une entreprise de matériaux de construction, fera l'objet d'une évaluation, notamment en termes d'émissions de CO2. Ce projet est l'une des facettes d'une culture d'entreprise qui vise à créer "un monde meilleur".
    Suite de l'article
  • Enquête
    La Bretagne étudie la fréquentation de ses voies vertes et canaux
    01 août 2014 - 09:33
    La "Duchesse Anne" à Pontivy (Photo Bourcier)D'avril à novembre 2013, le Comité régional du tourisme (CRT) de Bretagne a enquêté sur la fréquentation et les retombées économiques des véloroutes, voies vertes et canaux de Bretagne et de Loire-Atlantique. L'enquête, qui a associé comptages et entretiens, a montré une satisfaction générale des usagers qui apprécient la qualité des itinéraires et de l'environnement mais souhaiteraient trouver davantage de services le long de la voie d'eau...

    L'étude a nécessité 48 compteurs automatiques, 15 000 comptages manuels et 2 800 enquêtes auto-administrées. Elle a permis d'établir que 64% des randonneurs sont des cyclistes dont 3/4 sont des excursionnistes locaux. La clientèle étrangère représente 24 % des usagers.

    Vélos et canoés en Bretagne (Photo Bourcier)Sur les canaux, la part des touristes étrangers atteint 30%. Les plaisanciers, dont 59% naviguent sur des bateaux de location, ont noté positivement l’accueil des éclusiers (9,5/10), les paysages et l’environnement (9/10) et la facilité de passage aux écluses (8,8/10). Comme les randonneurs, ils regrettent néanmoins le manque d'informations ou l'absence de services, loueurs de vélo, commerces et points de ravitaillement, d’eau et d'électricité

    L'étude a permis d'établir que les véloroutes et voies vertes génèrent annuellement 24,6 millions d’euros de retombées économiques directes (37,2 millions d’euros de retombées économiques globales), des retours rapides sur investissement assez importants pour provoquer un effet de levier pour les territoires traversés.

    "Neuf ans après l'établissement du schéma régional des véloroutes et voies vertes de Bretagne adopté en 2005, nous avons voulu faire le point sur les huit itinéraires créés, explique Catherine Girard, responsable du pôle chantiers régionaux au CRT. L'étude a montré que nous avons un effort à faire pour améliorer l'offre de services. Un travail va également être lancé sur les transports et l'intermodalité pour faciliter l'accès aux itinéraires en bus et en train".


    Guide Fluviacarte n°12 - Les voies navigables de BretagneNOTE => Cette étude a été réalisée en 2013 par Inddigo-Altermodal et Symetris et cofinancée par le Comité régional du tourisme de Bretagne et les cinq Conseils généraux concernés par ces itinéraires (Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique et Morbihan). Elle a également bénéficié d’un cofinancement européen dans le cadre du Fonds européen agricole pour le Développement rural.

    RAPPEL => La très récente (mai 2014) édition du guide Fluviacarte des voies navigables de la Bretagne est disponible sur notre site "Fluviacarte" et chez nos distributeurs.

    La "Duchesse Anne" à Pontivy (Photo Bourcier)D'avril à novembre 2013, le Comité régional du tourisme (CRT) de Bretagne a enquêté sur la fréquentation et les retombées économiques des véloroutes, voies vertes et canaux de Bretagne et de Loire-Atlantique. L'enquête, qui a associé comptages et entretiens, a montré une satisfaction générale des usagers qui apprécient la qualité des itinéraires et de l'environnement mais souhaiteraient trouver davantage de services le long de la voie d'eau...
    Suite de l'article
  • Navigation douce
    Marins d'eau douce électriques au bassin de la Villette
    31 juillet 2014 - 07:57
    Un Scoop à la Bastille (Photo "Marin d'eau douce")"À Paris, il y a des canaux, mais rien pour naviguer dessus à un prix raisonnable". C'est sur ce constat qu'Olivier Doin et Nicolas Couderc ont eu l'idée de louer des bateaux électriques sur le bassin de la Villette. Leur société, "Marin d'eau douce", créée en mai, fait déjà des heureux chez les capitaines en herbe et les amoureux de pique-niques sur l'eau.

    Avant "Marin d'eau douce", Nicolas Couderc était conseiller en finances et Olivier Doin, restaurateur. Les deux amis partagent une passion pour "tout ce qui flotte", un même goût d'entreprendre et le regret de ne pouvoir profiter davantage des canaux à Paris. Leur objectif : Proposer quelque chose de pas trop cher, accessible à tous et pas élitiste.

    Depuis début mai, "Marin d'eau douce" propose quinze bateaux électriques en location sur le bassin de la Villette. Longs de 4, 5 ou 6 m, ils sont adaptés pour 5 à 11 personnes et peuvent être loués à l'heure ou à la journée. "Vous arrivez en métro et en dix minutes, vous êtes sur l'eau, capitaine de votre propre bateau, pour une ballade entre amis ou en famille". Baptisés "Mille sabords", "Zouave" ou "Moule à gaufre", les jurons favoris du capitaine Haddock, les bateaux sont silencieux et faciles à manœuvrer. "Nous conseillons le canal de l'Ourcq sur lequel on peut parcourir une vingtaine de kilomètres. Le canal Saint-Martin et ses écluses sont réservés à des capitaines un peu plus aguerris".

    En quelques semaines, "Marin d'eau douce" s'est déjà constitué une clientèle de fidèles et développe sa clientèle étrangère. Forts de "99% de sourires au retour à la base", les deux amis regardent vers d'autres villes qui pourraient être intéressées par la formule et envisagent d'ouvrir une seconde base sur le canal de l'Ourcq, pour un aller en bateau et un retour en vélo. "Pirates d'eau douce" ou "ectoplasmes à roulettes", ces marins d'eau douce n'ont pas fini de faire parler d'eux. Tonnerre de Brest !

    CONTACT => Marin d'eau douce - 37 quai de la Seine, Paris 19e, (M° Riquet ou Stalingrad)
    Tél.: 06 52 05 13 27 - Site Internet :
    http://www.marindeaudouce.fr/

    Un Scoop à la Bastille (Photo "Marin d'eau douce")"À Paris, il y a des canaux, mais rien pour naviguer dessus à un prix raisonnable". C'est sur ce constat qu'Olivier Doin et Nicolas Couderc ont eu l'idée de louer des bateaux électriques sur le bassin de la Villette. Leur société, "Marin d'eau douce", créée en mai, fait déjà des heureux chez les capitaines en herbe et les amoureux de pique-niques sur l'eau.
    Suite de l'article
  • Association Oltis
    Un nau pourrait rejoindre la miolle "Acanthe" sur le Lot
    30 juillet 2014 - 09:28
    "Acanthe",la miolle de l'association Oltis (Photo J-M Reilhé)En été 2013, des amoureux de la rivière Lot, rassemblés dans l'association Oltis (du nom latin du Lot), avaient mis à l'eau "L'Acanthe", une "miolle" de 12 m. Un an après, l'équipage continue à découvrir les secrets de la navigation à la voile carrée sur une rivière sinueuse et projette la construction d'un "nau", autre bateau traditionnel en bois du haut Lot. 

    "Depuis que le Lot a été rouvert à la navigation (en 1990), on y voit des tas de beaux bateaux blancs mais on avait aussi envie d'y voir des bateaux de bois, comme ceux qui transportaient le vin et le charbon jusqu'aux années 50". Autour de Jean-Marc Reilhé, numismate, artiste, bricoleur touche-à-tout et ancien de l'Ecole navale de manœuvriers, l'équipe rassemblée dans Oltis a construit "L'Acanthe" en un peu plus d'un an. "Depuis, on navigue, pour s'aguerrir à tous les postes de manœuvre. Les bateaux traditionnels du Lot sont bien connus, même si l'iconographie n'est pas très abondante, mais les finesses de leur pilotage étaient inconnues. Chacune de nos sorties fait l'objet d'un compte-rendu".

    l'"Acanthe", sous voile (Photo J-M Reilhé)Hébergée à la base nautique de Caix, à Luzech, "L'Acanthe" emmène parfois des groupes en croisière. Moment de gloire, le bateau a été filmé sous le pont Valentré à Cahors pour l'émission de France 2 "Le monument préféré des Français". Pour Oltis et Jean-Marc Reilhé, l'enjeu est maintenant de développer une flotte de bateaux traditionnels du bassin garonnais "un peu comme ce qui a été fait sur la Loire". Le prochain bateau pourrait être un "nau", une de ces grandes barques qui naviguaient sur la partie haute du Lot. La construction pourrait commencer dès 2015 si les financeurs sollicités veulent bien suivre...

    "Acanthe",la miolle de l'association Oltis (Photo J-M Reilhé)En été 2013, des amoureux de la rivière Lot, rassemblés dans l'association Oltis (du nom latin du Lot), avaient mis à l'eau "L'Acanthe", une "miolle" de 12 m. Un an après, l'équipage continue à découvrir les secrets de la navigation à la voile carrée sur une rivière sinueuse et projette la construction d'un "nau", autre bateau traditionnel en bois du haut Lot. 
    Suite de l'article
  • Canal de Garonne
    Le projet du centre technique fluvial est enfin lancé à Castelsarrasin
    29 juillet 2014 - 09:10
    Port de Castelsarrasin (Photo : ville de Castelsarrasin)L'activité fluviale est plutôt fournie cet été à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne)! La ville, sur le canal latéral à la Garonne, vient en effet de décrocher la concession de son port (qui ne sera effective qu'à partir du 1er septembre), devant Veolia qui briguait la place. Le marché de maîtrise d'œuvre pour la création d'un centre technique fluvial a été lancé au printemps et le réaménagement du port est prévu. Avec en ligne de mire l'espoir qu'un loueur de bateaux de plaisance s'installe l'an prochain à Castelsarrasin... 

    En projet depuis 2010, retoqué en 2012, programmé puis retardé en 2013, le centre technique fluvial est désormais sur ses rails avec un marché de maîtrise d'œuvre lancé ce printemps. Situé à proximité immédiate du port Jacques-Yves Cousteau, le centre s'étendra sur une surface de 22.000 m2 sur la friche industrielle de Rio Tinto ex-Péchiney et sur des terrains municipaux. Il comprendra une zone de manutention avec rampe de mise à l'eau, une zone d'hivernage à sec pour une centaine de bateaux et une zone de réparation où pourront travailler les plaisanciers et un professionnel dont le choix fera l'objet d’une procédure d’appel à projet. Le coût du projet est estimé à 1,78 millions d'euros qui seront financés à 75% par des subventions.

    Port de plaisance de Castelsarrasin (Photo : ville de Castelsarrasin)Côté port, où le linéaire concédé est agrandi de 200 m, le cahier des charges finalisé avec Voies navigables de France prévoit également de gros travaux : réhabilitation des berges, mise en place de bornes eau/électricité et nouveau plan d'amarrage qui fait passer la capacité de 45 à 65 places. Une station de dépotage et une station d'avitaillement seront également créées dans le cadre du centre technique fluvial.

    Pour la ville, qui souhaite se positionner davantage sur le terrain du fluvial, l'enjeu est évidemment important en termes touristiques et économiques. D'autant que le centre technique fluvial et le réaménagement du port pourraient peser lourd dans le choix final du loueur le Boat qui cherche à créer l'an prochain une nouvelle base sur le canal.
    Port de Castelsarrasin (Photo : ville de Castelsarrasin)L'activité fluviale est plutôt fournie cet été à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne)! La ville, sur le canal latéral à la Garonne, vient en effet de décrocher la concession de son port (qui ne sera effective qu'à partir du 1er septembre), devant Veolia qui briguait la place. Le marché de maîtrise d'œuvre pour la création d'un centre technique fluvial a été lancé au printemps et le réaménagement du port est prévu. Avec en ligne de mire l'espoir qu'un loueur de bateaux de plaisance s'installe l'an prochain à Castelsarrasin... 
    Suite de l'article
  • Belfortain
    Le canal de Belfort n'est plus ouvert que deux jours par an !
    28 juillet 2014 - 08:03
    Un batardeau pour fermer le canal de Belfort (Photo VNF)L’embranchement de Belfort a été...débranché ! La jonction entre le canal du Rhône au Rhin et le petit canal de Montbéliard à la Haute Saône, également connu sous le nom de canal de Belfort ou de canal de la Haute Saône, est fermée depuis octobre 2013. Le batardeau, posé afin de maîtriser des fuites dans les digues, ne sera ôté que deux fois par an, en avril et en septembre, pour laisser sortir et entrer les bateaux des ports de Botans et Trévenans (Territoire de Belfort).

    Depuis sa construction, décidée pour contourner l'Alsace et la partie de la Lorraine perdues en 1870, l'embranchement de Belfort fuit à gros bouillons. Défaut de construction... Jusqu'en 2013, ces fuites étaient compensées par une suralimentation du canal. Une solution qui induit une grosse consommation d'eau et que Voies navigables de France (VNF) estime "peu compatible avec ses engagements environnementaux".

    Port de Trévenans sur le canal de Belfort (Photo VNF)Au printemps 2013, VNF a donc changé de stratégie et lancé deux campagnes d'essais pour définir le niveau d'eau optimum permettant de laisser émergées des fuites surtout situées en sommet de digue. Un batardeau a été posé pour maintenir ce niveau, coupant la jonction avec le canal du Rhône au Rhin. Il est néanmoins toujours possible de naviguer toute l'année sur le canal de Montbéliard à Botans en demandant l'ouverture des écluses la veille avant 15 heures. Mais quitter le canal ou y entrer n'est plus possible que deux jours par an, lorsque le batardeau est ôté par une grue, en avril et en septembre, pour desservir les ports de Botans et Trévenans. ...Et ça, c'est assez "peu compatible" avec la survie de ces deux petits ports et du chantier naval de Trévenans !


    L'ancre du PKouchnok a été déposée au bout du petit port de Trévenans, puis de l'autre côté de l'autoroute, à l'entrée du chantier naval "Duris-Trévenans".

    Un batardeau pour fermer le canal de Belfort (Photo VNF)L’embranchement de Belfort a été...débranché ! La jonction entre le canal du Rhône au Rhin et le petit canal de Montbéliard à la Haute Saône, également connu sous le nom de canal de Belfort ou de canal de la Haute Saône, est fermée depuis octobre 2013. Le batardeau, posé afin de maîtriser des fuites dans les digues, ne sera ôté que deux fois par an, en avril et en septembre, pour laisser sortir et entrer les bateaux des ports de Botans et Trévenans (Territoire de Belfort)
    Suite de l'article
  • Béthunois
    Sur le canal de Beuvry, le pont-levis Capelle reprend du service
    24 juillet 2014 - 08:35
    Inauguration du pont-levis Capelle restauré (Photo J-P Delomel)Sur le petit canal de Beuvry (*), près de Béthune, le pont-levis Capelle, un ouvrage des années 30, vient enfin d'être restauré. Sa remise en fonctionnement permet à la commune de Beuvry et à l'Association des riverains et plaisanciers du canal de Beuvry (ARPCB) d'envisager l'extension de la halte-nautique et, à plus long terme, la restauration du deuxième pont-levis, le pont Dominique.

    La nouvelle halte de Beuvry (Photo J-P Delomel)Également connu sous le nom de canal des Mines, le canal de Beuvry joignait une ligne de chemin de fer au canal de l'Aire à la Bassée. Abandonné en 1948, il a été redécouvert dans les années 80 par quelques plaisanciers dont Jean-Pierre Delomel, fondateur et président de l'ARPCB : "J'ai nettoyé le chemin du halage puis remaçonné les 45 m de berges devant ma maison. Peu à peu, les riverains et des plaisanciers ont fait de même. Aujourd'hui, les 350 m navigables sont entretenus". Voies navigables de France a aménagé dans la foulée 40 m de quais où 65 à 85 bateaux de passage s'ajoutent chaque année à la quarantaine de bateaux permanents.

    La récente restauration du pont-levis Capelle ouvre à la navigation 700 m supplémentaires qui pourront être mis à profit pour un agrandissement de la halte. Les travaux, d'un coût de 390.000 euros, ont été financés par la Commune avec l'aide de la Communauté d'agglomération Artois Comm. et de la Région Nord - Pas-de-Calais. L'ouvrage a été inauguré le 5 juillet dernier, dans le cadre des 17è Fêtes de la Lys et du canal de l'Aire à la Bassée qui se sont déroulées, à l'initiative de l'association Lys sans frontières, dans huit communes riveraines les 5 et 6 juillet derniers.


    (*) L'ancre du PKouchnok a été déposée à l'entrée du pont-levis Capelle, avant la refection de l'ouvrage
    Inauguration du pont-levis Capelle restauré (Photo J-P Delomel)Sur le petit canal de Beuvry (*), près de Béthune, le pont-levis Capelle, un ouvrage des années 30, vient enfin d'être restauré. Sa remise en fonctionnement permet à la commune de Beuvry et à l'Association des riverains et plaisanciers du canal de Beuvry (ARPCB) d'envisager l'extension de la halte-nautique et, à plus long terme, la restauration du deuxième pont-levis, le pont Dominique.
    Suite de l'article
  • PÉNICHE-LIBRAIRIE
    Une librairie sur le canal de l'Ourcq, à Paris
    23 juillet 2014 - 08:50
    La Péniche-Librairie "L'eau et les rêves" (Photo J.Rosa)Judith Rosa vient du monde de l'édition, Didier Delamare est marin. Tous deux ont ouvert en avril "L'eau et les rêves", une librairie consacrée aux voyages, à l'eau et à la navigation, sur un bateau amarré quai de l'Oise, au bord du canal de l'Ourcq, à Paris.

    Judith Rosa, traductrice et responsable de suivi éditorial en Italie et en France, et Didier Delamare, capitaine de la marine marchande, ont acheté leur bateau en 2009. Désireux de continuer ensemble leurs aventures littéraires et maritimes, ils ont craqué pour "Erik", un Freycinet des années 50, aménagé en librairie universitaire sur la Seine à Melun (Seine-et-Marne). Ils le renomment "L'eau et les rêves", titre d'un essai de Gaston Bachelard, et le ramènent quai de l'Oise, à Paris. Les travaux une fois réalisés, le couple connaît une telle série de déboires administratifs que Le Parisien leur consacre un article fin 2013...

    Les rayonnages de la Péniche-Librairie (Photo J.Rosa)Depuis mai, tout cela n'est plus qu'un mauvais souvenir et la librairie a déjà ses inconditionnels. Voyageurs en salon ou au long cours, marins du grand large ou d'eau douce y trouvent récits de voyages, livres d'Histoire, beaux-livres, ouvrages de navigation et bien sûr les Fluviacartes. Mais également un coin Jeunesse et des ouvrages, romans, polars et essais ayant, de près et parfois de loin, un lien avec l'eau, la mer et les fleuves.

    Le 19 juillet, bateau et librairie quitteront Paris pour quelques nouveaux travaux. "L'eau et les rêves" reviendra début septembre au bord du canal de l'Ourcq, avec de nouveaux ouvrages à découvrir mais aussi un programme d'expositions, de lectures et d'animations pour les plus jeunes.

    CONTACT => Péniche-librairie "L'eau et les rêves" - Face au 3 quai de l'Oise, 75019 Paris (M° Crimée)
    - Tél.: 01 42 05 99 70 - Ouvert l'après-midi de 14 heures à 19 heures sauf le lundi
    Site :
    http://www.penichelibrairie.com/

    La Péniche-Librairie "L'eau et les rêves" (Photo J.Rosa)Judith Rosa vient du monde de l'édition, Didier Delamare est marin. Tous deux ont ouvert en avril "L'eau et les rêves", une librairie consacrée aux voyages, à l'eau et à la navigation, sur un bateau amarré quai de l'Oise, au bord du canal de l'Ourcq, à Paris.
    Suite de l'article
  • Grands projets
    Le canal Seine-Nord-Europe reconfiguré, mais pas défiguré
    22 juillet 2014 - 18:44
    PK30-canal du Nord - Tunnel de Ruyaulcourt (Photo PJL)Le 16 juillet dernier, à Amiens, Jean-François Cordet - préfet de la région Picardie et coordonnateur du projet de canal Seine-Nord-Europe (SNE) - a présenté les nouvelles propositions de tracé étudiées par Voies navigables de France (VNF) dans le but de diminuer fortement le coût du projet. Ces nouveaux tracés utilisent l'emprise du canal du Nord sur environ 8 kilomètres entre Allaines (Somme) et Havrincourt (Pas-de-Calais).

    Ainsi donc, Rémi Pauvros ne s'était pas trompé. Le député du Nord - auquel le gouvernement avait confié une mission de reconfiguration du projet de canal SNE pour en diminuer le coût - estimait qu'on pouvait faire de sérieuses économies en rejoignant le canal du Nord à la sortie du tunnel de Ruyaulcourt puis en empruntant le bief de partage, sans rien changer pour autant au gabarit Vb initialement prévu (4.400 tonnes et 185m x 11,5m).

    L'abaissement des niveaux de 15 à 20 m, par rapport au premier projet déclaré d’utilité publique, permettrait en effet de supprimer une écluse à Havrincourt et de réduire la hauteur de chute d’une écluse à Moislains (Somme). Côté tracés, les projets proposés utilisent l'emprise du canal du Nord sur une longueur de 8 km. Si cette solution est retenue, on peut craindre que les travaux d'élargissement n'arrêtent la navigation sur le canal du Nord pendant un bon moment. Cela contraindra  les bateaux à emprunter le canal de Saint-Quentin dont le gabarit Freycinet ne permet ni la navigation en convoi (habituelle sur le canal du Nord), ni la circulation des bateaux de commerce au gabarit "Nord" (91m x 5,70m).

    Cette question n'est qu'un des très nombreux sujets qui ont été discutés avec les élus et les acteurs locaux lors de la phase de concertation qui s'achève. L'avant-projet sommaire présenté à Amiens, complété par les résultats de la concertation, sera envoyé en novembre 2014 au secrétaire d’Etat chargé des transports, pour approbation. Le projet reconfiguré devra ensuite être finalisé en vue de la remise du dossier de financement européen en février 2015 (pour des subventions pouvant aller jusqu’à 40% du montant des travaux). L’enquête publique modificative est, elle, prévue à l’été 2015. Quant à Rémi Pauvros, il se dit de plus en plus confiant dans une ouverture du canal SNE en 2022. Mais, prudent, il précise : "j'ai dit "confiant", je n'ai pas dit "très confiant" (*)...

    (*) NOTE => Précision recueillie par Pierre-Laurent Flamen, in "La Voix du Nord" du 22/07/2014.

    PK30-canal du Nord - Tunnel de Ruyaulcourt (Photo PJL)Le 16 juillet dernier, à Amiens, Jean-François Cordet - préfet de la région Picardie et coordonnateur du projet de canal Seine-Nord-Europe (SNE) - a présenté les nouvelles propositions de tracé étudiées par Voies navigables de France (VNF) dans le but de diminuer fortement le coût du projet. Ces nouveaux tracés utilisent l'emprise du canal du Nord sur environ 8 kilomètres entre Allaines (Somme) et Havrincourt (Pas-de-Calais).
    Suite de l'article
Nouvelle fiche complémentaire


FREYCINET (aménagée)
10 couchages
Freycinet raccourcie entièrement rénovée
4 grandes chambres avec salle d'eau privative
280000 € à débattre
Tél : 06 09 57 43 26
> en savoir +