Murmures en continu

pour retrouver, dans les archives, un murmure particulier ou plus ancien, utiliser le moteur de recherche ci-dessous :

Index des murmures

 









Murmure en détail

  • Haute Seine
    Inauguration du barrage du Coudray-Montceaux
    16 mai 2013 - 08:22
    Le "Tsunami" franchit l'écluse RD du barrage du Coudray (Photo PJL)La Haute-Seine est bien barrée... ! Son trafic fluvial et l'importance des chantiers en cours en témoignent. Inauguré hier - mais mis en service depuis 9 mois - le grand barrage du Coudray-Montceaux ne représente d'ailleurs qu'une partie (immergée bien sûr !) du renouveau attendu pour le transport fluvial sur la Seine, à l'amont de Paris. L'ouvrage, entièrement automatisé, est une prouesse technique aussi bien dans sa conception que dans sa réalisation.

    Cette prouesse a un coût : 40 M€. 3 clapets, dont deux de 110 tonnes et 30 mètres de large, retiennent l'eau du barrage. S'y ajoutent une longue passe à poissons et, au dessus de l'ouvrage, une passerelle piétonne accessible au public par des ascenseurs et des rampes. Et comme il n'existait pas d'équipement flottant d'une capacité suffisante de levage en Île-de-France, le chantier a nécessité la construction d'un ponton-porte-grue spécial, capable d'emporter une grue de 220 tonnes et de résister aux torsions qu'elle pouvait imposer à sa coque. 

    Chaque année, une quinzaine de milliers de bateaux franchissent les écluses du Coudray. Des écluses de 180 mètres. Une seule est en fonctionnement en ce moment en rive droite du barrage. La seconde est encore en construction. Mais le trafic est important, et entre la coupe du ruban inaugural et les premiers discours, trois bassinées ont été effectuées (cf le bref reportage vidéo ci-dessous - 2mn).



    Les intervenants (François Fuseau, maire de Morsang-sur-Seine ; François Gros, maire du Coudray-Montceaux ; Pierre Serne, vice-président du conseil régional d'Île-de-France ; Marc Papinutti, directeur général de Voies navigables de France ; Michèle Rousseau, directrice générale de l'Agence de l'eau Seine-Normandie ; et Michel Fuzeau, préfet de l'Essonne) ont tous dit leur admiration devant cet ouvrage qui s'inscrit dans le vaste programme de modernisation de la navigation sur la Haute Seine :
    - Trois autres barrages éclusés vont être à leur tour rénovés (Vives-Eaux, La Cave et Varennes) ;
    - Corbeil-Essonne devrait ouvrir très prochainement le plus grand port céréalier du bassin parisien ;
    - Quant au projet de mise au grand gabarit (2.500 tonnes) des 27km de la Petite Seine jusqu'à Nogent, il n'a jamais été aussi proche d'aboutir...
    "Ce qui prouve, conclura Michel Fuzeau, que le développement durable ça n'est pas, et ce ne doit pas être, le sous-développement durable ! "
  • Voies d'eau : Haute Seine
  • les derniers murmures Réagir à ce murmure
     
Nouvelle fiche complémentaire


BATEAU A PASSAGERS
Bateau 110 places
Coque peinture neuve 2021
120000 €
Tél : 07 86 97 07 86
> en savoir +