Murmures en continu

pour retrouver, dans les archives, un murmure particulier ou plus ancien, utiliser le moteur de recherche ci-dessous :

Index des murmures

 









Murmure en détail

  • REVUE DE PRESSE ET BLOGS DU 10/01/2019
    VU/LU - Le « Delta » quitte Chalon-sur-Saône pour les Cornouailles
    10 janvier 2019 - 13:56
    Le DELTA (Photo croisieres-saonoises.fr)Aujourd'hui, nous avons sélectionné pour vous :
    - Le bateau-restaurant « Delta » de la Saône à la Grande-Bretagne ;
    - Canal du Midi : VNF signe une « entente » avec les collectivités locales ;
    - A Meaux, « La Péniche » attend le résultat de l’appel à projets lancé par VNF ;
    - Le mystère des cargos qui disparaissent brutalement en mer…

    LA PENICHE PIERRE LA TREICHE => DELTA, quand Pierre-la-Treiche s’exporte
    (Le « Delta », construit par les chantiers Mourlon de Pierre-la-Treiche en 1938, assurait, depuis 1990, des croisières-repas sur la Saône. Depuis septembre, il est en route pour la Grande-Bretagne où il commencera bientôt une nouvelle carrière de bateau-restaurant dans les Cornouailles…)

    LA DEPECHE => Canal du Midi : enfin une «Entente»
    (Le 17 décembre 2018, la Région Occitanie, Voies Navigables de France (VNF), les départements de l'Aude, de la Haute-Garonne, de l'Hérault et du Tarn et 16 intercommunalités ont signé une convention créant une « Entente pour le canal du Midi ». Cette « entente » aura pour but de coordonner les différentes initiatives pour la préservation et la mise en valeur du canal…)

    ACTU => Le restaurant la Péniche est de retour à Meaux
    (A Meaux (Seine-et-Marne), le bateau-restaurant « La péniche » est de retour après un mois d’absence pour travaux. Si le bateau est à nouveau amarré quai Sadi-Carnot, ses propriétaires sont toujours en attente du résultat de l’appel à projets lancé par Voies Navigables de France (VNF). La convention d’occupation temporaire du bateau a expiré le 31 décembre 2018…)

    FUTURA SCIENCES =>  Le mystère des bateaux qui se liquéfient
    (Entre 2008 et 2017, 53 vraquiers de plus de 10.000 tonnes ont disparu en mer sans raison apparente, entraînant plus de 200 personnes dans la mort. Ces bateaux avaient pour point commun de transporter des poussières de nickel, de fer ou de bauxite, qui sont capables de se liquéfier. La cargaison agit alors comme une énorme masse liquide qui se déplace d’un coup d’un côté de la cale avant de se solidifier à nouveau, déstabilisant le bateau…)
  • les derniers murmures Réagir à ce murmure
     
Nouvelle fiche complémentaire


ESPADE 11,50
Excellente visibilité, carré lumineux
Dernier carénage 2018
En très bon état
32500 €
Tél : 06 77 89 66 34
pierre.seurre.ext@suez.com
> en savoir +